Macron fermera la centrale de Fessenheim s'il est élu

  • A
  • A
Macron fermera la centrale de Fessenheim s'il est élu
"Là-dessus, il ne faut pas reculer.", a déclaré Emmanuel Macron.@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

Le candidat d'En marche! était interrogé sur France 2 après le vote par le conseil d'administration d'une motion ne permettant qu'une fermeture sous conditions.

Le candidat d'En marche! à l'élection présidentielle a déclaré jeudi soir que s'il était élu, la centrale nucléaire de Fessenheim serait fermée pendant son quinquennat.

Il a notamment déclaré : "Oui, ce sera fermé. Il faut arrêter les marches avant et les reculs sur ce sujet-là. Là-dessus, il ne faut pas reculer." Emmanuel Macron était interrogé sur France 2 après le vote par le conseil d'administration d'EDF d'une motion ne permettant qu'une fermeture sous conditions de la centrale.

Le candidat d'En marche! a également assuré qu'il serait attentif aux emplois impactés par cette fermeture.

Florian Philippot (FN) dénonce une "prise en otage" dans la fermeture de Fessenheim

Le vice-président du Front national, Florian Philippot, a regretté jeudi que la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim soit confirmée : "On a décidé de fermer Fessenheim, comme un petit cadeau donné aux Verts quand on les a fait entrer au gouvernement", a-t-il déclaré sur CNews, visant sans le nommer le président François Hollande, dont c'était une promesse de campagne. "Prendre en otage l'emploi de tant de salariés qui travaillent dans cette centrale et une partie de l'indépendance énergétique de la France, je trouve ça grave. Surtout que l'autorité de sûreté nucléaire a dit il y a cinq ans que cette centrale n'était pas plus dangereuse que les autres", a accusé le numéro deux du parti d'extrême droite.