Macron devant sa majorité : la droite ironise sur un "problème d'ego", dénonce un "pouvoir absolu"

  • A
  • A
Macron devant sa majorité : la droite ironise sur un "problème d'ego", dénonce un "pouvoir absolu"
Pour Eric Ciotti, la visite d'Emmanuel Macron aux députés montre que le président "veut tout contrôler" (photo d'archives). @ AFP
Partagez sur :

"S'il a besoin de faire cette mise au point, ça veut dire qu'il y a question", a notamment réagi le député LR Eric Ciotti. 

La droite a ironisé mercredi sur un "problème d'ego" et dénoncé un "pouvoir absolu" d'Emmanuel Macron, après sa visite aux parlementaires de sa majorité lors de laquelle le chef de l'Etat a assuré qu'il n'y avait ni "caporalisme" ni "pouvoir jupitérien".

"Une sorte de parole publique officielle". "S'il a besoin de faire cette mise au point, ça veut dire qu'il y a question". "On voit bien qu'il y a une forme de pouvoir absolu qui veut tout contrôler", a réagi le député LR Eric Ciotti sur Sud Radio et Public Sénat. "Il n'y a plus dans les instances de l'Assemblée nationale qu'une voix unique". "On voit bien qu'il y a un poids sur la majorité. Et il y a des nouveaux députés qui ont envie de s'exprimer, même En Marche!, et on les enserre finalement dans une sorte de parole publique officielle", a-t-il assuré. 

"Un pouvoir très replié". "Ce nouveau pouvoir qui se veut, qui a voulu donner une apparence d'ouverture, d'unité, de rassemblement, est finalement un pouvoir très replié sur un clan, et finalement un pouvoir assez sectaire", a ajouté Eric Ciotti. Le député a jugé que le recadrage public du chef d'état-major des armées Pierre de Villiers était "la première faute lourde de Monsieur Macron". "Porter atteinte aux moyens de protection des Français est grave et sera sans doute très lourd de conséquences".

Emmanuel Macron "a un petit problème d'ego et d'orgueil à gérer". "On l'a vu dans sa remarque très déplacée au chef d'état-major des armées". "Il faut qu'il revienne auprès des Français", a pour sa part ironisé le président du groupe LR à l'Assemblée Christian Jacob sur LCI.