Macron attaque un photographe en justice : un message adressé à la presse

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

En vacances à Marseille, le président de la république, suivi par un photographe, se tourne vers la justice pour "harcèlement et tentative d'atteinte à la vie privée". Une première depuis la présidence de Nicolas Sarkozy.

Il veut faire valoir son droit à la déconnexion. Emmanuel Macron a porté plainte mardi pour "harcèlement et tentative d'atteinte à la vie privée" contre un photographe de presse qui l'aurait suivi sur son lieu de vacances à Marseille et se serait montré insistant en dépit de mises en garde. C’est la première fois qu’un président en exercice attaque ainsi en justice un photographe. Un geste qui n’a rien d’anodin.

Un message fort. C’est un signal très fort envoyé par Emmanuel Macron. Le chef de l'Etat met ainsi en garde toute la presse : voilà ce qui vous attend si vous cherchez des photos volées. Dans le même temps, il confirme l’une de ses priorités depuis son élection : la maîtrise de son image et de sa communication.

"Deux poids deux mesures". À l'inverse, François Hollande se laissait photographier en short de bain avec son tube de crème solaire. Jamais, d’ailleurs, il n’a osé porter plainte, même après les photos de Closer sur sa relation avec Julie Gayet. François Hollande en avait fait une question de principe. "Je suis protégé par une immunité. C'est à dire que l'on ne peut pas m'attaquer. Puis-je attaquer les autres ? Tout doit me conduire comme citoyen à poursuivre cette publication, et si je me retiens c'est parce que je ne veux pas du deux poids deux mesures", avait-il commenté en conférence de presse après les révélations du magazine people.

Une plainte préventive. Un principe qui avait guidé tous ses autres prédécesseurs, sauf Nicolas Sarkozy. L'ancien président avait porté plainte à plusieurs reprises, notamment contre un journaliste du Nouvel observateur, et toujours après publication des clichés. Emmanuel Macron s’inscrit donc, d’une certaine manière, dans ses pas, tout en allant plus loin avec cette plainte préventive.