Macron à Châlons : un presque candidat en (presque) campagne

  • A
  • A
Partagez sur :

Le désormais ex-ministre de l'Economie effectuait jeudi, à la foire de Châlons-en-Champagne, son premier déplacement depuis sa sortie du gouvernement. Ambiance.

REPORTAGE

On se bousculait jeudi à la foire de Châlons-en-Champagne pour apercevoir l’ancien protégé de François Hollande. Une journée qui a commencé par une mise au point adressée à ceux qui, comme Manuel Valls, l’accusent d’être un déserteur. "Je ne viens pas à Châlons pour répondre à des commentaires ou à des petites phrases. Je viens à Châlons pour voir, écouter la vraie vie des vraies gens", a déclaré Emmanuel Macron.

Bain de foule. Mais dans la foule, on voudrait surtout connaître ses intentions pour 2017. "Il est le premier qui va arriver à me faire voter à gauche, c’est merveilleux", commente un passant. Aussitôt, une femme interpelle le presque candidat : "Rassurez-le, dites-lui que vous y allez !" "Je suis déjà là avec vous, aujourd’hui, et je vais continuer !", répond l’ex-ministre de l’Economie.

"Je suis là en immersion". La visite d’Emmanuel Macron a pris des allures de test de popularité grandeur nature, principalement auprès des seniors, mais aussi des anciens électeurs de François Hollande. "Franchement présentez-vous ! Je suis adhérente du Parti socialiste, et je n’ai pas envie d’aller voter en 2017, sauf s’il y a quelqu’un comme vous. On a besoin de vous !", lance une sympathisante de gauche lorsque Emmanuel Macron s’approche. Mais ce dernier a aussi tenu à mettre les choses au claire : "Je suis là en immersion, au contact, pas encore en campagne", a-t-il précisé.