Luc Chatel : "Nous ne sommes pas au niveau de score que nous aurions pu atteindre"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le député LR de la Haute-Marne est l'invité d'Europe 1 au lendemain du second tour des élections régionales.

INTERVIEW

"Il faut être modeste". Invité sur Europe 1 lundi matin, Luc Chatel, député LR de la Haute-Marne, a reconnu, que bien que la droite ait remporté 7 régions à l'issue du second tour des régionales dimanche, le score de son parti "n’est pas forcément celui qu’on attendait".

Un score qui reste décevant. "Certes il y a une belle progression parce que nous passons de 1 à 7 régions, mais en même temps il faut être lucide parce que nous ne sommes au niveau de score que nous aurions pu atteindre", explique Luc Chatel. "Les Républicains progressent nous avons remporté de très belles victoires, Valérie Pécresse en Île-de-France en est sans doute le symbole. En même temps nous avons un score en nombre de voix qui n'est pas forcément celui qu'on attendait, qui en tout cas a été le notre par le passé".

Susciter un vote d'adhésion. La solution pour Les Républicains c'est de maintenant "susciter un vote d'adhésion dans les prochains mois", selon le député :" Dans 16-18 mois, ce seront les élections les plus importantes, les présidentielles et les législatives. Nous avons beaucoup à travailler pour susciter l'adhésion", déclare Luc Chatel, affirmant que le vote d'hier pour son parti plutôt un vote "refuge" qu'un vote "d'adhésion". Le conseiller politique explique  "avoir fait un exercice" entre les deux tours des régionales :"Si vous regardez la carte de France du chômage et vous regardez la carte du vote Front national, il y a clairement une similitude. Le sujet majeur reste l'emploi, l'emploi, l'emploi".