Réforme du collège : Luc Chatel fustige "l'égalitarisme" du gouvernement

  • A
  • A

Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Le député UMP et ancien ministre de l'Education nationale était l'invité d'Europe 1, lundi 18 mai.

INTERVIEW

Invité de Jean-Pierre Elkabbach, lundi sur Europe 1, Luc Chatel, ancien ministre de l'Education nationale de Nicolas Sarkozy, a sans surprise, attaqué la réforme du collège portée par Najat Vallaud-Belkacem. "Nous avons une vraie différence de vision entre ce que nous propose le gouvernement et notre philosophie de l'éducation", a affirmé le député de la Haute-Marne, également conseiller politique de Nicolas Sarkozy à l'UMP. "D'un côté, il y a une vision que nous défendons, qui est celle de l'excellence et du mérite. De l'autre, il y a une vision qui est celle de l'égalitarisme et de l'uniformisation".

"Renforcer les disciplines fondamentales". Pour Luc Chatel, "les élèves ne maîtrisent pas les matières fondamentales". Selon lui, "la réponse à cela, ça n'est pas d'apprendre une troisième langue en cinquième, de faire de l'enseignement du développement durable, de la santé ou de la sécurité. La réponse, c'est de conforter, de renforcer les disciplines fondamentales". L'ancien ministre appelle aussi à "faire de la personnalisation, un soutien individualisé".

"Ce gouvernement aime faire tout pareil pour tout le monde", s'est emporté Luc Chatel. "Ce gouvernement veut faire de l'égalitarisme. Surtout, qu'il n'y ait pas une tête qui dépasse. On veut envoyer tout le monde à l'excellence. Pourquoi pas tout le monde à Polytechnique ? Mais avec ça, on n'enverra personne !"

>> L'interview en intégralité :