Longuet "a fait plaisir" à Marine Le Pen

  • A
  • A
Longuet "a fait plaisir" à Marine Le Pen
"Enfin un peu de franchise et de spontanéité dans la vie politique", a déclaré dimanche Marine Le Pen (FN) à propos du bras d'honneur qu'avait opposé Gérard Longuet.@ REUTERS
Partagez sur :

C'est en tout cas le point de vue de la patronne du FN après le bras d'honneur de l'ex-ministre.

marine le pen

© REUTERS

"Il m'a fait plaisir", "enfin un peu de franchise et de spontanéité dans la vie politique", a déclaré dimanche Marine Le Pen (FN) à propos du bras d'honneur qu'avait opposé Gérard Longuet (UMP) à une demande d'Alger exigeant que la France reconnaisse les "crimes" du colonialisme. Ce geste de l'ancien ministre, filmé mardi dernier par la chaîne Public Sénat en toute fin d'une émission politique, a suscité une controverse en France et a été violemment condamné en Algérie, sans qu'il n'y ait eu de réaction officielle d'Alger.

>> LIRE AUSSI : l'étrange bras d'honneur de Gérard Longuet

Interrogée par BFMTV sur ce thème d'une repentance de la France et d'une réconciliation entre les deux pays après la guerre d'Algérie (1954-62), la présidente du Front national Marine Le Pen a répondu qu'"avec les réclamations qui sont faites par (le président algérien) M. Bouteflika", "à mon avis on ne peut pas se réconcilier". Elle a accusé le président Abdelaziz Bouteflika de tenir à l'égard de la France "un discours systématiquement absolument insultant, très excessif".

Vous feriez un bras d'honneur ? "Je ne le ferais pas parce que je suis une femme peut-être, mais j'ai regardé ça avec un peu de soulagement", a répondu la patronne du parti d'extrême droite. "Je me suis dit qu'il y a quand même quelques responsables politiques hors du Front national qui ont de temps en temps le courage de leurs opinions, même si M. Longuet ne savait pas qu'il était à l'antenne".

>> LIRE AUSSI : ces politiques aux gestes inélégants