Loi travail : suspension du débat parlementaire voulue par la CGT "pas acceptable" (El Khomri)

  • A
  • A
Loi travail : suspension du débat parlementaire voulue par la CGT "pas acceptable" (El Khomri)
Partagez sur :

Myriam El Khomri rencontrera vendredi le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez. 

La suspension du débat parlementaire réclamée par la CGT n'est "pas acceptable", a déclaré jeudi la ministre du Travail Myriam El Khomri, à la veille d'une rencontre avec le secrétaire général de la confédération, Philippe Martinez.

"Pas question de rouvrir une négociation". "Récemment M. Martinez a dit qu'il ne faisait plus un préalable du retrait à cette loi et qu'il avait des propositions", a souligné Myriam El Khomri. "En même temps, il demande la suspension du débat parlementaire en cours et le retrait des cinq articles les plus importants de cette loi, ce qui n'est bien évidemment pas acceptable, ni pour le gouvernement, ni d'ailleurs pour le Parlement. Philippe Martinez le sait parfaitement", a-t-elle poursuivi. "Je veux comprendre ce que sont la position et les propositions de la CGT", a dit la ministre.

Rencontre avec la CGT vendredi matin. Elle a insisté sur le fait qu'il n'était "pas question (...) de rouvrir une négociation sur la loi travail" alors qu'elle la défendait actuellement "face à la droite qui, au Sénat, est en train de donner libre cours au libéralisme qui devrait plutôt inquiéter l'ensemble des organisations syndicales". Elle a qualifié cette loi d'"utile à l'emploi, à la compétitivité et aux travailleurs de notre pays". Myriam El Khomri reçoit une délégation de la CGT vendredi à 8h00 pour parler du projet de loi travail, une première depuis début mars. "Forcément, on va parler de la suspension de l'examen du projet. Malgré ça, on a des propositions par rapport à la loi travail, on va les exposer. L'un n'empêche pas l'autre", a dit plus tôt Fabrice Angéi, qui va accompagner Philippe Martinez jeudi.