Loi Travail : Hamon "n'exclut" pas le dépôt d'une motion de censure

  • A
  • A
Loi Travail : Hamon "n'exclut" pas le dépôt d'une motion de censure
@ AFP
Partagez sur :

En cas d'utilisation du 49-3 pour faire adopter la loi Travail, l'ancien ministre socialiste Benoît Hamon envisage de déposer une motion de censure contre le gouvernement.

Le député PS Benoît Hamon "n'exclu(t)" pas le dépôt d'une motion de censure si le gouvernement utilise le 49-3 pour faire adopter la loi Travail, mais ne veut "pas poser cette question" à "ce stade", plaidant pour un amendement PS sur les heures supplémentaires.

Une "arme de la Constitution". "Le gouvernement utilise une arme de la Constitution. La réponse du Parlement est d'utiliser les moyens que lui donnent la Constitution", a dit mardi le député lors d'un entretien sur France 2 avant d'affirmer : "Je ne l'exclus absolument pas" (le dépôt d'une motion de censure, ndlr). "Nous discuterons. A cette étape, je ne veux pas poser cette question-là", a poursuivi l'ancien ministre.


Un compromis possible ? Après quatre mois de contestation, le gouvernement, malmené dans les sondages à moins d'un an de la présidentielle, a pourtant à nouveau lâché du lest via des amendements en commission pour réaffirmer le rôle des branches, Manuel Valls estimant que "personne ne peut dire que le gouvernement aura été inflexible ou intransigeant". Certains frondeurs ont toutefois jugé "un compromis à portée de main" si la rémunération des heures supplémentaires ne pouvait être revue à la baisse par un accord d'entreprise. Un amendement en ce sens a été déposé par plus de 120 députés PS.