Les partisans d'Emmanuel Macron se lancent dans le porte-à-porte

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les militants d'"En Marche !", le mouvement lancé en avril par le ministre de l'Economie, espèrent cerner les attentes des électeurs de 2017.

Emmanuel Macron sera-t-il candidat à l'élection présidentielle ? Le ministre de l'Economie continue d'entretenir le doute. Depuis le lancement, début avril, de son mouvement "En Marche !", le responsable s’attelle à des activités qui ressemblent de plus en plus à une pré-campagne. Son mouvement, qui se dit "ni à droite ni à gauche", renoue même avec une recette qui a souri à François Hollande pour la présidentielle de 2012 : le porte-à-porte. Afin de questionner les Français sur leurs attentes, Emmanuel Macron emploie là une technique modernisée et utilisée notamment lors de la campagne de Barack Obama. "En Marche !" recrute des volontaires, les forme et les envoie sonner aux portes. Europe 1 a pu les suivre en exclusivité.

Questionnaire. Armés d'un sweat-shirt du mouvement d'Emmanuel Macron et d'un questionnaire de 2 pages, ils sont salariés, étudiants, entrepreneurs, militants déçus du socialisme, ou encore sans étiquette. Trente volontaires, déjà formés, arpentent désormais le terrain. Quand les portes s'ouvrent, ceux qui se prêtent au jeu lâchent leurs envies de rupture. "Si vous aviez quelque chose à demander à la politique ?", questionne une jeune militante. "Arrêter d’avoir des hommes politiques qui sont uniquement politiques, et enlever les salaires des politiques ", lui répond un habitant.

Un outil d'information. Les questionnés saluent l'effort sans se faire d'illusions : "Venir frapper à la porte, c’est très bien, ça peut aussi être un coup de com’. Faudrait que ce soit traité, je ne sais pas si ça le sera", estime l’un d’eux. Guillaume Liéger, professionnel de la communication politique, est justement chargé de traiter toutes les réponses. Il espère transformer le porte-à-porte en un outil presque scientifique d’information : "Dans une campagne électorale on veut gagner des voix, là on veut écouter les gens. C’est le même outil, le porte-à-porte, mais avec un objectif différent", explique-t-il.

Élaborer un programme. D'ici l'été, quelque 100.000 Français auront livré leurs inquiétudes et espoir aux démarcheurs d'"En Marche !". Ce qui, jure-t-on, devrait permettre au mouvement d’élaborer un programme. Sans préciser, évidemment, qui au final pourrait porter ce recueil d’idées lors de la campagne présidentielle.