Les ministres font leurs cartons

  • A
  • A
Les ministres font leurs cartons
Thierry Mariani a déjà commencé à vider son bureau ministériel.@ MaxPPP
Partagez sur :

Avant la nomination d'un nouveau gouvernement, l'heure du départ a sonné dans les ministères.

Alors que François Hollande travaille à la composition de son gouvernement, dans les ministères, on prépare les cartons. Du changement, mais les futurs ex-ministres relativisent. A l'instar de Thierry Mariani, le ministre en charge des Transports, et Benoist Apparu, le ministre du Logement, qui expliquent au micro d'Europe 1, qu'un remaniement ministériel aurait eu lieu de toute façon.

"Le déménagement, c'est maintenant"

"Pour paraphraser un slogan célèbre, on va dire que 'le déménagement c'est maintenant'", s'amuse Benoist Apparu au micro d'Europe 1. Tout en faisant le tri, les manches de la chemise retroussées, derrière son bureau, le ministre pense avec enthousiasme aux "aventures" qui l'attendent et à sa "nouvelle vie" qui commence. "Quand on arrive dans un ministère on sait qu'on en repartira assez vite d'une façon ou d'une autre", relativise-t-il.

"C'est dans l'ordre des choses"

Un état d'esprit que partage Thierry Mariani. "Qu'on ait gagné ou qu'on ait perdu, il y avait un nouveau gouvernement. Donc, ces cartons, je peux vous dire qu'on a commencé à les faire vendredi dernier", tempère le ministre. "C'est dans la logique des choses, quel qu'eut été le résultat des élections", ajoute-t-il.

Le ministre des Transports a déjà rempli cinq cartons et quinze poubelles. "On essaye de garder ce qui peut servir pour la suite, les dossiers auxquels on tient", explique-t-il. Il gardera ainsi "quelques lettres qui ont une signification personnelle" ainsi qu'un très bon souvenir de ce ministère, " même si par moment, je n'ai pas pris beaucoup d'heures pour dormir", raconte-t-il au micro d'Europe 1.

"On fait ses bagages"

L'heure n'est cependant pas encore au repos pour le député de la quatrième circonscription de Vaucluse. Et pour cause, il reste encore le "3e tour", les élections législatives de juin prochain. "D'abord je vais partir en campagne électorale, et après le 17 juin si je suis réélu il y aura quand même quelques semaines à l'Assemblée", précise le député. Mais ensuite, Thierry Mariani compte bien partir "vraiment" en vacances au mois d'août, comme il l'a "promis" à sa femme. "Parce que ça fait trois ans qu'elle attend", confie-t-il. "Enfin ça m'évitera un 2e divorce", conclut-il un brin sarcastique.