Les militants verts dans le flou

  • A
  • A
Les militants verts dans le flou
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les sorties d’Eva Joly mercredi ont ravivé les tensions internes et désolé de nombreux militants.

‘Le calvaire vert’, pour Libération, ‘Eva Joly, l’erreur de casting’, dixit Le Figaro, Le Parisien décrit un ‘Psychodrame chez les Verts’. A la lecture de la presse du jour, le réveil est difficile pour les militants écologistes après une journée de mercredi placée sous le signe de la pagaille suite aux sorties d’Eva Joly. "J’ai un peu honte de ce spectacle", confie Virginie, militante écolorencontrée par Europe 1.

Après s’en être pris à François Hollande, la candidate écologiste a en effet été lâchée par son porte-parole et essuyé les critiques de plusieurs ténors écologistes, l’obligeant à clarifier sa position. Une journée de polémique très mal vécue par les militants d’Europe Ecologie Les Verts (EELV).

"Une répétition du cafouillage généralisé"

"C’est assez typique du parti, ce n’est qu’une répétition du cafouillage généralisé depuis des années", regrette Virginie, militante écologiste, avant de souligner "ce manque de cohérence" et "l’impossibilité de s’entendre, d’avoir un chef ".

Même son de cloche du côté de Perrine, une sympathisante qui commence à douter de la candidate. "Pour moi, elle est extrémiste, c’est peut-être un terme assez fort mais je le maintiens quand même : ses prises de positon me semblent très extrêmes et dangereuses", confie-t-elle.

Les réseaux sociaux pour thérapie

La tonalité est tout aussi morose sur les réseaux sociaux, où les militants écologistes se désolent de cette polémique. "En regardant les JT ce soir on regrette quand même qu'Eva Joly n'ait pas trouvé d'autres moyens pour faire parler d'elle et de nous", réagit Gaetan A. sur Twitter.

"Si tu est écolo, ne regarde pas les JT ce soir, ferme internet..c'est un spectacle de désolation...tout cela pour ca #loose #eelv", renchérit Virginie Votier, présidente du collectif Générations Engagées!

La discorde parmi les militants

Cette journée de turbulences a en effet ravivé les tensions entre courants, à l’image de Lili L'ange-vine, qui affiche ses préférences pour Eva Joly.  "Ce que Jadot et Cohn-Bendit ont dit et fait est lamentable ! Tenez bon ! ", écrit-elle sur la page Facebook de la candidate.

François Soulabaille, conseiller fédéral EELV, s’en prend, lui au démissionnaire Yannick Jadot : "merci à @yjadot de nous faire prendre conscience qu'on peut se passer de lui. Nous sommes TOUS les porte-parole d’Eva Joly". Et ce dernier de conclure, lassé : "quelle journée ! Jamais vu autant de pénibles. Allez, bonne nuit. Demain sera mieux".

Faire front malgré les dissensions

Conscients de l’effet désastreux de ces querelles affichées devant le grand public, les militants multiplient quand même les appels à se serrer les coudes. Ainsi, Mickael Marie, président du groupe écolo en région Basse-Normandie, prévient : "Eh, les copains, rappelez-vous : y a des gens qui nous regardent. Et attendent autre chose".

"Signe le texte qui circule pour soutenir Eva J dans la tourmente", renchérit Elkostiti, apiculteur et élu EELV du Nord. Et le militant et élu lillois Equiquet de conclure : "sur Twitter c'est pas “jolie joly“ aujourd'hui...Stop à la bordelisation!".