Les jeunes socialistes sur les traces d'Obama

  • A
  • A
Les jeunes socialistes sur les traces d'Obama
@ MAXPPP
Partagez sur :

A La Rochelle, les MJS forment les militants aux méthodes de campagne d'Obama en 2008.

Les jeunes socialistes se rabattent sur le modèle Obama pour préparer 2012. A l'université d'été du PS, ils ont organisé une journée de formation des militants, vendredi, baptisée "Obama camp". Au programme, media-training et surtout, ce qui fait la particularité de la campagne de l'actuel chef d'Etat américain, l'alliance entre action de terrain, type porte-à-porte, et présence sur les réseaux sociaux. Avec un leitmotiv, mettre le militant au coeur de la campagne. L’objectif est de permettre à chacun de devenir un "micro-directeur de campagne", proclame le site des MJS.

Rama Sall, secrétaire nationale à l'organisation et à la formation au MJS, a contribué à former quelque 240 militants vendredi. Forte de son expérience à la présidentielle de 2007, la jeune femme se targue d'avoir été briefée "par une responsable de formation de la campagne d'Obama, il y a trois mois, en France", explique-t-elle à Europe1.fr. Pour elle, même si "entre la France et les Etats-Unis, l'approche est forcément différente, on ne dispose pas des mêmes outils, par exemple les sondages sont moins précis", de nombreux ingrédients du succès Obama peuvent être exportés. En particulier, le porte-à-porte dans les quartiers dits sensibles, souvent en proie à l'abstention.

Porte-à-porte dans les quartiers sensibles

Une expérimentation avait été conduite pour le Laboratoire des idées du PS aux régionales de 2010 pour mesurer l'impact d'une opération militante massive de porte-à-porte dans les quartiers sensibles, sur le modèle de l'"Obama camp". Ses résultats, révélés dans un article du Monde, montraient une augmentation "significative" de la participation des Français d'origine étrangère.

Côté web, les jeunes militants PS ont appris à "être influents" sur les réseaux sociaux, c'est-à-dire principalement maîtriser Twitter, et poster "intelligent", en alliant humour et message percutant. Sans oublier la "Coopol", le réseau social du PS : "même si elle existe depuis plus d'un an, c'est un outil révolutionnaire qui est encore nouveau pour nous", commente Rama Sall.

Les formations type "Obama camp" existent au PS depuis quelques années, mais "c'est la première fois qu'une journée comme ça est organisée à l'Université d'été", 2012 oblige. Et à moins d'un an de l'échéance présidentielle, ce sont "plus de 800 MJS", alors qu'en général ils sont un peu plus de 400, qui se sont inscrits aux journées d'été. Et pour beaucoup d'entre eux, "c'est leur première présidentielle", sourit Rama Sall. Un potentiel vivier d'"Obama campaigners" en herbe.