"Les Etats-Unis ont Barack Obama, la France mérite Bruno Le Maire"

  • A
  • A
Partagez sur :

2.000 personnes sont venues acclamer le candidat à la primaire du parti Les Républicains pour son premier meeting haut en couleur. 

Bruno Le Maire passe à la vitesse supérieure. Après avoir déclaré sa candidature à la primaire des Républicains pour la présidentielle, Bruno Le Maire est parti en campagne. Entre 1.500 et 2.000 personnes étaient présentes au premier meeting du candidat samedi à Aubervilliers, au nord de Paris. 

"La France mérite Bruno Le Maire". Ecrans géants, tee-shirts multicolores flanqués du slogan "La primaire, c'est Le Maire" et un budget de 150.000 euros : l'équipe de campagne a mis le paquet pour ce tout premier meeting du candidat en campagne. Et Bruno Le Maire a pu compter sur le soutien d'élus qui ont chauffé la salle : "La Grande Bretagne a David Cameron, les Etats-Unis ont Barack Obama, alors oui la France mérite Bruno Le Maire à sa tête", a déclaré devant la foule le député de l'Ain, Damien Abad.

Bruno Le Maire pour la loi El Khomri. Sur le fond, le quadragénaire reste sur ses thèmes traditionnels : réduction du nombre de parlementaires, hausse de 2% du budget de la Défense, régulation du marché agricole européen et défense de la valeur travail et de la loi El Khomri. "Je veux dire à tous ceux qui s'apprêtent à se mobiliser contre le nouvel projet de loi sur le travail : ils font une erreur. Si une bonne proposition doit enfin venir de ce gouvernement qui a échoué sur toute la ligne, disons haut et fort que la simplification du droit du travail est dans l’intérêt de nos jeunes parce que ça leur donnera l'emploi dont ils ont besoin", a défendu le candidat.

Les militants sont repartis sourire aux lèvres et sur le son de la Marseillaise, mais pas sûr que cela suffise au candidat. Bruno Le Maire est crédité de 10% d'intentions de vote à la primaire des Républicains.