Les duels politiques de 2012

  • A
  • A
Les duels politiques de 2012
@ REUTERS
Partagez sur :

Etats-Unis, Russie, France et Venezuela : tour du monde des batailles politiques à venir.

En mars, la présidentielle russe. En mai, la Française. En novembre, l’Américaine. L’année 2012 s’annonce comme l’année de tous les défis en politique. Tour du monde des batailles à venir : 

Obama vs. les républicains Gingrich et Romney

06.12 Gingrich 930620

© Reuters

C’est le 30 août, au plus tard, que Barack Obama connaîtra le nom de son rival à la présidentielle américaine. Pour l’heure, Mitt Romney, Ron Paul et Newt Gingrich (notre photo) sont en tête pour décrocher l’investiture républicaine. L'équipe de campagne de Barack Obama a déjà choisi : après s’être longtemps focalisée sur la cas Mitt Romney, elle a décidé récemment de concentrer ses critiques sur le nouveau chouchou des sondages, Newt Gingrich. "Newt revient dans la course", a admis, mi-décembre, David Axelrod, l'un des conseillers d’Obama devant la presse. "La question est de savoir s'il peut tenir le choc", a-t-il ajouté. Réponse le 6 novembre, date de la présidentielle américaine.

 

Poutine vs. le blogueur Navalny

dmitri medvedev vladimir poutine REUTERS 9306320

© REUTERS

C’était son plan depuis 2008. Le 4 mars prochain, le Premier ministre Vladimir Poutine, grand favori des sondages, compte bien retrouver son fauteuil de président de la Russie. L’actuel dirigeant du pays, Dimitri Medvedev, aurait signé, avec lui, un nouvel accord d’échange de postes. Poutine, chef du gouvernement depuis 2008, devrait donc revenir au Kremlin qu'il a dirigé de 2000 à 2008. Le second, qui a renoncé à se présenter à la présidentielle, pourrait alors retrouver le poste de Premier ministre. Qui s’opposera à la domination de Poutine sur la vie politique russe ? Même si son nom n’est pas inscrit sur les bulletins de vote, le blogueur russe pourfendeur de la corruption Alexeï Navalny, fait figure de chef de file sur la question. Devenu ces derniers mois une figure populaire de l'opposition, l’homme de 35 ans critique l'organisation de la présidentielle dans sa forme actuelle et réclame une élection à laquelle tout candidat pourrait participer.

Sarkozy vs. le favori Hollande

Sarkozy Hollande
Officiellement, Nicolas Sarkozy n’est pas encore en campagne. Pourtant son duel avec François Hollande en 2012 ne fait plus de doute. A cinq mois de l'élection présidentielle, l’équipe socialiste met en garde contre une "campagne de caniveau" qui pourrait pourrir le premier semestre. Sans candidat officiel, l'UMP multiplie les piques contre le candidat socialiste, accusé notamment de "mensonges" sur la question de la retraite à 60 ans et invité avec insistance à s'expliquer sur le financement présumé frauduleux de la fédération PS du Pas-de-Calais. Dans les sondages, l’écart entre les deux hommes se resserre : le candidat PS étant crédité de 27% - en baisse de deux points - des intentions de votes et Nicolas Sarkozy de 24%, pour le 1er tour de la présidentielle, selon une enquête d'OpinionWay.

Assad vs. l’avocate Zaitouneh

Bachar al-Assad

© Reuters

En 2012, les jours de Bachar al-Assad (notre photo) comme président syrien sont-ils comptés ? L'avocate des droits de l'homme Razan Zaitouneh, prix Sakharov en 2011, en fait le pari. En 2012, elle compte faire vivre un printemps arabe au dirigeant syrien qui de son côté dit ne rien craindre des sanctions prises par les pays occidentaux et la Ligue arabe : "Nous sommes visés par des sanctions depuis 30, 35 ans. Ce n'est pas quelque chose de nouveau", ironise-t-il. La pression des organisations internationales n’a eu, pour l’heure, aucun effet sur Damas qui réprime toujours aussi violemment la révolte de la population.

Chavez vs. le populaire Lopez

lopez
La prochaine élection présidentielle au Venezuela sera organisée le 7 octobre 2012, soit deux mois avant la période traditionnellement consacrée à cette élection. Évidemment, le président Hugo Chavez, au pouvoir depuis 1999, souhaite briguer un troisième mandat de six ans malgré son opération en juin d'une tumeur cancéreuse dans la zone pelvienne. Mais il devra ferrailler dur contre le sourire charmeur de Leopoldo Lopez, qui compte bien être de la course en 2012. Depuis quelques mois, le pouvoir vénézuélien espère pourtant trouver le moyen d’invalider sa candidature jusqu’en… 2014.