"Les deux papas" de l'UMP font marrer Twitter

  • A
  • A
"Les deux papas" de l'UMP font marrer Twitter
@ Max PPP
Partagez sur :

Sur le Web, la confusion des résultats à la tête de l'UMP déclenche une vague de plaisanteries.

Alors que la bataille à la tête de l'UMP avait suscité jusqu'ici peu d'engouement, la soirée de l'annonce des résultats a donné lieu à une vague de réactions amusées sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter. Jean-François Copé et François Fillon ont tous deux revendiqué la victoire dans l'élection à la présidence de l'UMP, dimanche soir.

>>> A lire - Fillon et Copé revendiquent tous deux la victoire

Comme une partie de "Chi-fou-mi"

Une situation ubuesque qui fait marrer les internautes. L'un d'eux compare ainsi sur Twitter les résultats du congrès de l'UMP, à une partie de pierre-feuille-ciseau.

"Le pain au chocolat est fourré aux rillettes", plaisante Clément pour souligner la confusion des résultats qui donnent Jean-François Copé (le pain au chocolat) et François Fillon (les rillettes de Sarthe) gagnants.

En référence à l'opposition de l'UMP concernant le projet de loi sur le mariage pour tous, de nombreux internautes ont plaisanté sur le fait que l'UMP avait dimanche soir "deux papas". Une blague qui fait également écho à la manifestation houleuse organisées par un mouvement catholique intégriste ce week-end.

Les couacs à l'UMP pointés du doigt

Pour moquer les problèmes de comptage des voix à l'UMP, Meline fait référence à l'expérience du chat de Schrödinger, qui met en évidence le problème de la mesure et les lacunes de la physique quantique.

Concernant, la confusion autour des résultats du vainqueur à la tête de l'UMP, Francis Krug, journaliste à Rue 89, fait un parallèle avec l'autre information de la soirée : la rupture entre Arnaud Montebourg et Audrey Pulvar. "Pour l'instant, la rupture de Pulvar et Montebourg est la seule info fiable qui circule au siège de l'UMP", plaisante-t-il.

Côté PS, on se moque des couacs dans la gestion de l'annonce des résultats du Congrès de l'UMP. Valerio Motta, directeur de communication du Parti socialiste, a repéré une erreur sur le site de l'UMP qui annonçait dans la soirée que le vainqueur de l'UMP était en train d'organiser l'élection de l'équipe dirigeante… alors qu'aucun vainqueur n'a été proclamé.

Amine El Khatmi résume de son côté : "L'UMP a perdu tous les scrutins depuis 5 ans.Et le seul vote dont le vainqueur ne pouvait être que l'un des leurs, ils arrivent à le foirer."

Moqueries sur la Cocoe

D'autres internautes plaisantent sur la Commission d'Organisation et de Contrôle des Opérations Électorales (Cocoe), la commission interne du parti, chargée de proclamer le nom du vainqueur et de s'assurer que le vote s'est déroulé sans fraude.

"Patience, la Cocoe est en train de recompter les noix", ironise Christophe Conte, journaliste aux Inrockuptibles. Un faux compte de Liliane Bettencourt précise : "J'attends avec sérénité l'annonce de la Cocoe pour proclamer mon nouveau plan de table".

Pierre Deruelle, reprend quant à lui le gimmick "Ivre virgule..." pour dresser un parallèle entre les résultats très attendus de la Cocoe et la mésentente entre Jean-François Copé et François Fillon. "Ivre, Copé inculpe Fillon pour Cocoe blessure".

Un scrutin... "comme en URSS" ?

Pour ironiser sur les soupçons de fraude dans certains départements, Sylvain Bourmeau, directeur adjoint de Libération, rappelle que "Patrice Gélard, le président de la Cocoe est un constitutionnaliste spécialiste des institutions de... L'URSS."

Enfin, le sourire coquin de Valérie Pécresse, soutien affiché de François Fillon, n'est pas passé inaperçu sur Twitter, faisant même l'objet d'un gif, rapporte Le Lab.

Sur le même sujet, écoutez la chronique de Guy Birenbaum :