Les derniers fidèles de François Hollande lancent la contre-offensive

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture et proche de François Hollande, espère encore pouvoir réunir la gauche autour de Président. Un grand meeting est prévu fin avril.

La fin de la semaine a été particulièrement compliquée pour le président de la République. Il y a ceux autour de lui qui n’y croient plus, et il y a les autres, le carré de fidèles.

La riposte. "On n’est pas encore morts." C’est l’écho, la riposte après l’abattement. Cet ordre de mobilisation a été lancé par l’ami du Président, en l’occurrence le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. Directeur de campagne autoproclamé de François Hollande, il estime que le meilleur moyen de sortir de cette mauvaise passe c’est de lancer la campagne présidentielle dès maintenant. En conséquence, Stéphane Le Foll prépare pour fin avril une grande réunion publique, un meeting avec des ministres, des écologistes et des radicaux.

Recentrer les critiques sur la droite. Ce quasi meeting de campagne, un avant la présidentielle, doit signifier à la majorité qu’elle se trompe de cible. "Eh oh ! La gauche !", voilà le mot d’ordre pour réveiller la gauche, et lui rappeler que l’ennemi à battre en 2017 ce n’est pas François Hollande mais la droite. La stratégie est assez simple : réactiver le clivage gauche-droite pour sortir du débat mortifère de la gauche contre la gauche entretenu par les frondeurs, tels que Benoît Hamon, Arnaud Montebourg ou Martine Aubry. L'objectif : défendre le bilan du quinquennat d’une part et rappeler les propositions de la droite d’autre part. Celle-ci prétend notamment pouvoir réaliser 100 milliards d’économies sans toucher à l’armée et à la police. Ça veut dire que l’on touche à l’éducation, à la santé ou aux retraites ? Les arguments sont sur la table, il n’y a qu’à s’en saisir.

"Un effet rorbu". Pourtant, les sondages désastreux pourraient décourager Stéphane Le Foll. Mais le ministre évoque un "effet rorbu". Le rorbu, c'est cette jolie maison de bois sur pilotis dans les fjords de Norvège, sur fond de soleil couchant. C’est la carte idyllique que la Norvège diffuse dans le monde pour attirer les touristes. Selon Stéphane Le Foll, le rorbu est à l'image des sondages, c’est-à-dire trompeur. En effet, en Norvège il y n'a que quelques jours de soleil par an et, à moins d’aller dans un rorbu avec des amis qui jouent à la belote, on risque une grave dépression. La morale de cette histoire est qu'il ne faut ni croire au rorbu, ni aux sondages.