Les coulisses de la visite incognito de Hollande

  • A
  • A
Les coulisses de la visite incognito de Hollande
@ Capture écran i-Télé
Partagez sur :

Le président s'est rendu en toute discrétion lundi soir dans les locaux d'une association parisienne.

Une parenthèse incognito. Un président normal, en contact direct avec les Français, qui se rend incognito dans une association lambda. Un nouveau type de déplacement qu'entend privilégier François Hollande ? Après un discours sur l’innovation au Centquatre, le chef de l'Etat s'est rendu lundi soir dans les locaux d'Aire de Famille, une association de chômeurs située dans le 19e arrondissement de Paris, révèle mardi i>Télé. En toute discrétion ou presque. En effet, seuls quelques gardes du corps et un conseiller accompagnaient le président. Les médias n'avaient pas été conviés à cette visite, prévue dès samedi dernier.

Une promesse tenue. Le président avait promis, samedi soir, de venir après avoir remis la médaille de la Famille à cette association qui vient en aide aux jeunes parents en difficulté. Pendant près de 45 minutes, François Hollande a échangé avec les membres d'Aire de Famille. Sans faire de chichis, selon Frédéric Van der Borght, le responsable de l'association.  "Nos résidents étaient très honorés de sa présence. Ils se sont sentis grandis, valorisés et ont pu parler de leur expérience", confie-t-il au micro d'Europe 1. Le président était, lui, "détendu", "un peu speedé quand même".

Hollande était "détendu" mais "un peu speedé quand même" :









Une photo qui fait le tour du web. Pendant cette visite, quelques photos non officielles ont été prises par les membres de l'association. Sur l'une d'elles, récupérée et postée par la chaîne i>Télé sur son compte Twitter, on peut voir François Hollande assis dans un fauteuil, un nouveau-né dans les bras. "A un moment donné, je me suis permis de confier la petite Emilie dans les bras du président de la République. Il l l'a portée un petit moment", témoigne le président de l'association.



"Il a dévoré les plats". Les jeunes mamans de l'association s'étaient mises aux fourneaux pour préparer de bons petits plats au président, réputé pour être gourmand et gourmet. "Il en a vraiment bien profité. Il a dévoré ce qui lui était proposé", raconte Frédéric Van der Borght, amusé.

Ne pas être déconnecté. Lors de sa seconde conférence de presse, en mai 2012, François Hollande avait déjà évoqué sa volonté de garder une certaine liberté dans ses fonctions présidentielles. "Je me déplace dans la rue, sans même que vous le sachiez", avait-il confié, dans un sourire, alors qu'on lui demandait s'il n'était pas déconnecté des Français.