Les années Jospin ont-elles remis la France à l’équilibre ?

  • A
  • A
Les années Jospin ont-elles remis la France à l’équilibre ?
Partagez sur :

FACT-CHECKING - Arnaud Montebourg affirme que lorsque Lionel Jospin a rendu les clés de Matignon, le pays était en parfaite santé.

LA PHRASE - Le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg a rendu visite aux patrons du Medef lundi. Il a rappelé à cette occasion que les socialistes sont de bons gestionnaires. La preuve par Jospin.

Au micro d’Olivier Samain, Arnaud Montebourg "rappelle que lorsque Lionel Jospin a rendu les clés aux Français, les équilibres étaient partout. Nous avions un excédent de la balance commerciale, l’assurance maladie y était excédentaire. Je dis ça parce que c’est utile de le rappeler. Et ce n’est pas polémique, c’est factuel". 

>> Dans sa chronique, Laurent Guimier revient sur cette déclaration :

 

Une balance commerciale à l’équilibre. Lionel Jospin a été chef du gouvernement de 1997 à 2002. Lorsqu’il est battu au premier tour de l’élection présidentielle par Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen, la balance commerciale se porte bien. Elle enregistre 3,5 milliards d’euros d’excédent en 2002. Au printemps, la conjoncture se retourne brutalement d’après le rapport des douanes de l’époque. Quelques mois après le 11 septembre, le monde connait une crise des exportations. Les commandes d’Airbus sont au plus bas. Depuis 2002, la balance commerciale est déficitaire. L’année dernière, elle perdait 67 milliards. Sur ce point, Arnaud Montebourg a donc raison.

La sécu dans le rouge. L’assurance maladie est elle-même malade depuis longtemps, bien avant l’arrivée de Lionel Jospin au pouvoir. Le régime général de la sécurité sociale c’est-à-dire l’addition des branches vieillesse, famille, accident du travail et maladie est en excédent en 2001. Mais il est en déficit en 2002 quand Jospin rend les clés. La seule branche maladie dont parle Arnaud Montebourg a, elle, toujours été en déficit. Le rapport 2003 de la commission officielle des comptes de la sécurité sociale affirme que depuis le début des années 1990, "le déficit a été permanent pour la branche maladie".

ALORS VRAI OU FAUX ? Si Arnaud Montebourg a raison de rappeler que la balance commerciale était excédentaire lorsque Jospin a quitté Matignon, il se trompe sur l’assurance maladie.