Les 10 points chauds du scrutin

  • A
  • A
Les 10 points chauds du scrutin
Quarante-six millions d'électeurs de métropole sont appelés aux urnes dimanche pour le premier tour des élections législatives où la gauche part favorite moins d'un mois après la prise de fonction de François Hollande à l'Elysée. ( Collard, Royal, Mélenchon, Bayrou, NKM, Le Pen)@ MAXPPP
Partagez sur :

LEGISLATIVES - Quelles sont les circonscriptions à surveiller lors du premier tour du scrutin ?

Dès dimanche, pour le premier tour des législatives, le PS cherchera à se consolider une large majorité, tandis que l’UMP tentera, elle, d’échapper à l'emprise de l'extrême-droite. De son côté, le FN voudra confirmer son enracinement, alors que le Front de gauche aura cœur de montrer son dynamisme. 10 circonscriptions illustrent bien tous ces enjeux. Les voici en détail  :

LE FN ET LES TRIANGULAIRES POSSIBLES

Hénin-Beaumont, symbole de ces législatives

30.05 Des affiches représentant Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, candidats à Hénin-Beaumont aux législatives. 930620

© Reuters

Hénin-Beaumont pourrait bien être le terrain d’une triangulaire, selon un sondage Ifop Fiducial publié mercredi. Au premier tour, Marine Le Pen est désormais créditée de 37% des voix dans cette 11e circonscription du Pas-de-Calais. Le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, obtiendrait, lui, 25% des voix et le socialiste Philippe Kemel 21,5%. Mais, en cas de duel Mélenchon-Le Pen au second tour, le candidat du Front de gauche attendrait 52% des voix et la présidente du Front national, 48%. Lors d'un duel PS-FN, Philippe Kemel serait également élu avec 57% des voix contre 43% à Marine Le Pen.
>> Voir tous les candidats de la circonscription            

Vouzellaud veut transformer l’essai

Vouzellaud930
Le secrétaire départemental du FN Guillaume Vouzellaud se présente dans la 6e circonscription de l’Hérault, celle de Béziers. Signe particulier de ce candidat quasi-inconnu : il a failli l'emporter lors des cantonales de 2011. Il avait alors réuni 49,3% des voix.
>> Voir tous les candidats de sa circonscription 

Collard veut l’Assemblée comme prétoire

02.02 le pen collard 930x620

© REUTERS

Le 22 avril, pour le 1er tour de la présidentielle, le FN a réussi à passer la barre symbolique des 30% dans les villes de Saint-Gilles (35,33%),Beaucaire (34,16%) et Bellegarde (34%). Ces trois villes sont toutes situées dans la deuxième circonscription du Gard où le sortant de l'UMP, Etienne Mourrut, se représente. C'est l’un des territoires où le FN a le plus de chance de se faire élire en juin prochain. C’est l'avocat Gilbert Collard qui portera les couleurs du FN dans cette deuxième circonscription du département.
>> Voir tous les candidats de sa circonscription 

LES EX-STARS DE LA SARKOZIE EN DIFFICULTE

Pari délicat pour NKM

nkm-90711

© MAXPPP

L’ex-porte-parole du candidat Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet brigue un second mandat dans la quatrième circonscription de l'Essonne. Mais, selon un sondage Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche, la maire de Longjumeau pourrait bien voir ce fief de droite lui échapper. Au second tour de l’élection, elle et le socialiste Olivier Thomas sont, en effet, tous deux crédités de 50% des intentions de vote !
>> Voir tous les candidats de sa circonscription  

Wauquiez, presque sans étiquette…

Laurent Wauquiez

© MAXPPP

Jeune loup de l'équipe de Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquiez se présente dans la première circonscription de Haute-Loire. L'ancien ministre de l'Enseignement supérieur sait que la tâche s'annonce nettement moins aisée qu'en 2007, lorsqu'il avait emporté, à 32 ans, le siège dès le premier tour de scrutin. La gauche est, en effet, devenue majoritaire dans le département de Haute-Loire traditionnellement ancré à droite, tout comme dans sa ville du Puy-en-Velay, qui a donné 55% à François Hollande. Depuis le début de la campagne, Laurent Wauquiez s’est concentré uniquement sur les questions locales. Pour preuve, sur ses affiches et ses documents de campagne, pas une seule mention de l'UMP mais un fond vert et un simple slogan : "Protéger ensemble la Haute-Loire".
>> Voir tous les candidats de sa circonscription 

Morano sous la menace d’une triangulaire

morano affiche twitter capture

© TWITTER

En Meurthe-et-Moselle, Nadine Morano part favorite, mais la présence du Front national dans une triangulaire au second tour pourrait lui être fatale. Dans la 5e circonscription, celle de Toul, Marine Le Pen avait, en effet, recueilli plus de 24% des suffrages à la présidentielle le 22 avril dernier. Toutefois, le candidat qui portait les couleurs du FN, Olivier Prugneau, a été retrouvé mort une semaine avant le premier tour. Son suppléant Lionel Vinquant l’a remplacé.
>> Voir tous les candidats de sa circonscription  

Rama Yade, battue au 1er round ?

rama yade

© REUTERS

Le scrutin de dimanche s'annonce difficile pour l'ex-ministre Rama Yade. La vice-présidente du Parti radical soutenue par le MoDem et le Nouveau Centre est donnée perdante, dès le premier round, dans la 2ecirconscription des Hauts-de-Seine, une circonscription acquise de longue date à la droite. Selon une étude Ifop-Fiducial pour Le Journal du Dimanche, le candidat socialiste Sébastien Pietrasanta (36%) arriverait ainsi en tête devant l'élu UMP sortant Manuel Aeschlimann (29%). Rama Yade, elle ne serait créditée que de 19% des voix... Si la participation est faible, l’ex-ministre ne sera pas donc pas en mesure de se qualifier pour le second tour pour lequel il faut avoir réuni au moins 12,5% des inscrits.
>> Voir tous les candidats de sa circonscription  

LES TENORS DU PS

Stéphane Le Foll, quitte ou double

Stéphane le foll reuters 930620

© REUTERS

Jean-Marc Ayrault l’a clairement dit : tout ministre du gouvernement qui subira une défaite aux élections législatives se verra montrer la sortie. Stéphane Le Foll, proche de François Hollande, comme les autres. Le ministre de l’Agriculture est, en effet, celui qui court le plus grand risque. Pour la troisième fois consécutive, il se présente dans la quatrième circonscription de la Sarthe, celle où François Fillon, s’est toujours fait réélire… dès le premier tour. Mais cette fois, l'ex-Premier ministre, monté à la capitale, n’est plus là. Son ex-suppléant et député sortant, Marc Joulaud, maire de Sablé-sur-Sarthe, ne combat pas dans la même catégorie. Le pari pourrait donc être gagnable.
>> Voir tous les candidats de sa circonscription  

Ségolène Royal sur la route du perchoir

Ségolène Royal

© REUTERS

Ségolène Royal affronte à La Rochelle le dissident PS Olivier Falorni.Créditée de 36% des intentions de vote la présidente de la région Poitou Charentes devance de 14 points son adversaire de gauche et de 15 points la candidate UMP Sally Chadjaa, selon un sondage Ifop pour Sud Ouest. Si elle était élue, Ségolène Royal pourrait ensuite se lancer dans la bataille du perchoir. Depuis la fin de la primaire socialiste, la candidate n'a pas caché son ambition de briguer le perchoir, la présidence de l'Assemblée nationale le 26 juin prochain.
>> Voir tous les candidats de sa circonscription  

LE MODEM JOUE SON AVENIR

 

Bayrou tente de sauver sa tête

Bayrou 930

© MAXPPP

Donné perdant par les sondages dans son Béarn natal, François Bayrou reste persuadé que son ancrage local sauvera un fauteuil de député dans lequel il est assis depuis 1986, condition de sa survie politique. La socialiste Nathalie Chabanne, même en cas de triangulaire avec le candidat UMP Eric Saubatte, l'emporterait dans tous les cas, selon les sondages.
>> Voir tous les candidats de sa circonscription