Les 10 circonscriptions à surveiller

  • A
  • A
Les 10 circonscriptions à surveiller
Collard, Royal, Mélenchon, Bayrou, NKM, Marine Le Pen : leurs résultats aux législatives@ MAXPPP
Partagez sur :

LEGISLATIVES - Mélenchon est éliminé, Collard se voit à l’Assemblée, Royal est en difficulté.

Europe1.fr avait listé les "10 points chauds" de ces législatives. Voici comment ils ont voté, dimanche, au soir du premier tour :

LE FN ET LES TRIANGULAIRES POSSIBLES

Hénin-Beaumont, symbole de ces législatives

10.06 Marine Le Pen après l'annonce des résultats du premier tour des législatives à Hénin-Beaumont. 930620

© REUTERS

Au terme d'une campagne très tendue entre les candidats des deux Fronts, Marine Le Pen est arrivée en tête avec 42,36% des suffrages dans la 11e circonscription du Pas-de-Calais. Le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon (21,48%) a, lui, été devancé par le PS Philippe Kemel (23,50%).

Le candidat PS et son rival du Front de gauche s'étaient engagés à se désister au profit de celui qui arriverait en tête de la gauche. Jean-Luc Mélenchon ne pouvait, de toutes façons, se maintenir, car il n'a recueilli que 12% des inscrits. Visiblement très déçu, il a estimé que la "partie sera très sévère" au second tour. >> Voir tous les résultats à Hénin-Beaumont

Vouzellaud veut transformer l’essai

Vouzellaud930
Le secrétaire départemental du FN Guillaume Vouzellaud se présente dans la 6e circonscription de l’Hérault, celle de Béziers. Signe particulier de ce candidat quasi-inconnu : il a failli l'emporter lors des cantonales de 2011. Il avait alors réuni 49,3% des voix. Dimanche soir, il a réussi à se sélectionner pour le second tour aux côtés du candidat UMP Elie Aboud (33,6%) et de la socialiste Dolores Roque (29%). >> Voir tous les résultats de sa circonscription

Collard veut l’Assemblée comme prétoire

Collard
Le candidat du Rassemblement Bleu Marine Gilbert Collard est arrivé tête dans la 2e circonscription du Gard avec 34,6% des suffrages devant la candidate PS 32,9%. Le député UMP sortant de la 2e circonscription du Gard, Etienne Mourrut, également qualifié pour le second tour en triangulaire derrière le FN et le PS, a déclaré dimanche soir qu'il "hésitait" à maintenir sa candidature.

"On hésite, on réfléchit. Ce sera une décision collective prise avec les militants et sympathisants, à la base" et non pas en lien avec l'UMP au niveau national, qui veut le maintien de ses candidats partout où ils le peuvent, a-t-il ajouté, estimant qu'il n'avait "aucune chance" d'être réélu dimanche prochain,   >> Voir tous les résultats de sa circonscription

 

LES TENORS DU PS

 

Pour Royal, les choses se compliquent

Ségolène Royal n'est pas à l'abri d'une mauvaise surprise aux élections législatives

© MaxPPP

La présidente de la région Poitou-Charentes Ségolène Royal, arrivée dimanche en tête à La Rochelle, est en position extrêmement difficile pour le 2e tour où elle devra affronter le dissident PS Olivier Falorni. Consciente du grand risque d'être battue, Ségolène Royal a appelé son rival à jeter l'éponge, ce que ce dernier a aussitôt refusé. Ségolène Royal, qui brigue la présidence de l'Assemblée nationale en cas de victoire, a obtenu 32,03% des suffrages dans la première circonscription de Charente-Maritime, contre  28,91% à Olivier Falorni. La candidate de l'UMP Sally Chadjaa n'a pas passé la barre des 12,5% des inscrits, bien qu'ayant obtenu 19,47% des suffrages, et est donc éliminée. >> Voir tous les résultats de sa circonscription

Stéphane Le Foll, quitte ou double

Stéphane le foll reuters 930620

© REUTERS

"Il semblerait que je fasse plus de 46% dans une circonscription qui était à droite depuis 1958", a triomphé Stéphane Le Foll, dimanche soir sur France 2. Avec un tel score, le ministre de l’Agriculture part favori pour le second tour. Sa mission était pourtant loin d’être gagnée. Ce proche de François Hollande se présente en effet dans la 4e circonscription de la Sarthe, qui n'est autre que l'ancien fief de François Fillon, lequel l'avait battu dès le premier tour en 2002 et en 2007. L'ex-Premier ministre a préféré, cette année, se présenter à Paris pour appuyer ses ambitions nationales. >> Voir tous les résultats de sa circonscription

LE MODEM JOUE SON AVENIR

Bayrou tente de sauver sa tête

bayrou

© MAXPPP

Largement devancé dans sa circonscription des Pyrénées-Atlantiques par sa rivale socialiste, le centriste François Bayrou a estimé qu'il était victime de son choix pour François Hollande au second tour de la présidentielle mais veut encore se battre. Le président du Modem obtient 23,6% des voix contre 34,9% pour la candidate PS Nathalie Chabanne, l'UMP Éric Saubatte étant en mesure de se maintenir avec 21,72%. Selon les sondages, la socialiste Nathalie Chabanne, même en cas de triangulaire, l'emporterait. >> Voir tous les résultats de sa circonscription

 

LES EX-STARS DE LA SARKOZIE EN DIFFICULTE

Pari délicat pour NKM

nkm-90711

© MAXPPP

L’ex-porte-parole du candidat Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet brigue un second mandat dans la quatrième circonscription de l'Essonne. Mais, selon un sondage Ifop-Fiducial pour le Journal du Dimanche, la maire de Longjumeau pourrait bien voir ce fief de droite lui échapper. Au second tour de l’élection, elle et le socialiste Olivier Thomas sont, en effet, tous deux crédités de 50% des intentions de vote ! Au premier tour, l’ancienne ministre de l'Ecologie a réuni 39,46% des voix, contre 36,29% pour le candidat socialiste Olivier Thomas. >> Voir tous les candidats de sa circonscription

 

 

Wauquiez soulagé

29.12 Laurent Wauquiez 930620

© Reuters

Jeune loup de l'équipe de Nicolas Sarkozy peut respirer. Même si la gauche progresse en Haute-Loire, Laurent Wauquiez a raté de peu sa réélection en obtenant 49,74% des suffrages. Le candidat du Front national, qui obtient 11,68%, ne peut pas se maintenir mais le candidat socialiste est largement devancé (23,44%). >> Voir tous les résultats de sa circonscription

Morano respire

Nadine Morano, 930

© Capture d'écran TF1

En Meurthe-et-Moselle, Nadine Morano (34,33%) peut également être soulagée, elle ne sera pas confrontée au second tour à une triangulaire avec le Front national qui aurait pu lui être fatale. Dans la 5e circonscription, celle de Toul, elle affrontera au second tour, la socialiste Dominique Potier (39,29%). >> Voir tous les résultats de sa circonscription

Rama Yade, battue au 1er round

01.04 930x620 Yade

© Reuters

La vice-présidente du Parti radical soutenue par le MoDem et le Nouveau Centre est éliminée, dès le premier round, dans la 2e circonscription des Hauts-de-Seine, une circonscription acquise de longue date à la droite. Le candidat PS Sébastien Pietrasanta est arrivé largement en tête avec environ 37% des suffrages devant le député sortant (UMP) Manuel Aeschlimann (environ 28%). Nathalie Koscuisko-Morizet, ancienne ministre de l'Ecologie, en ballottage favorable avec 39,46% des voix, contre 36,29% pour le candidat socialiste Olivier Thomas. L'ex-secrétaire d'Etat a récolté seulement près de 14% des suffrages exprimés. >> Voir tous les résultats de sa circonscription