L'équipe de Macron planche sur les entreprises en difficulté

  • A
  • A
L'équipe de Macron planche sur les entreprises en difficulté
@ AFP
Partagez sur :

Alors que le candidat d'En Marche! est attendu mercredi à Amiens pour rencontrer les syndicats de Whirlpool, son équipe étudie les dossiers d'entreprises en difficulté, comme Vivarte. 

C’est assez traditionnel en pleine campagne électorale : les candidats vont au chevet des entreprises touchées par des plans sociaux. Emmanuel Macron y prête lui-même une attention particulière. Le candidat arrivé en tête au premier tour de l'élection présidentielle s'est engagé par exemple à rencontrer les syndicats de Whirpool à Amiens, menacé de fermeture. Mais pas seulement : ses équipes s’activent aussi en coulisses sur d'autres dossiers. 

"On n'est pas non plus des grands rêveurs". Ainsi, les syndicats d’une dizaine d’entreprises en difficulté ont été reçus au QG d’Emmanuel Macron ces dernières semaines. C'est une ancienne responsable de la CFDT passée par le cabinet de Myriam El Khomri au ministère du Travail qui pilote ce projet et qui est chargée de créer des liens avec les syndicats. Ceux de Vivarte, la maison mère de la Halle et d’André notamment qui pourrait supprimer 900 emplois dans les prochains mois, y sont venus présenter leur dossier. "On lui a demandé de légiférer sur les montages financiers, donc on espère que quelque chose bouge, mais on n'est pas non plus des grands rêveurs", explique Arnaud Moujol, délégué Sud du groupe, résigné.

Volonté de séduire ou d'agir ? Difficile de faire le distinguo entre la volonté de séduire et d’agir du candidat, disent les syndicats. Les compte-rendus de ces réunions sont en tout cas consignés, nous assure l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron. Et s’il est élu, ces compte-rendus seront ensuite transmis au cabinet du ministre concerné.