Corinne Lepage a rejoint vendredi les rang de ceux, comme Marine Le Pen, qui souhaitent l’instauration des parrainages anonymes pour l’élection présidentielle. "J’ai déposé un recours en intervention devant le Conseil constitutionnel", a annoncé sur Europe 1 la candidate à l’élection présidentielle au nom de son mouvement, Cap 21. "Et j’invite tous les candidats, petits et grands, à le faire. Il y a un vrai problème de pluralisme démocratique."

Pour l’ancienne ministre de l’Environnement, "trop de maires sont gênés de voir leur parrainage interprété comme un geste politique", a-t-elle affirmé. "Il y a ceux qui sont apolitiques et qui refusent, vis-à-vis de leur conseil municipal, de soutenir quelqu’un, et ceux qui appartiennent à des intercommunalités à orientation politique où ils sont priés de ne pas donner leur parrainage", a précisé Corinne Lepage.

"La question posée devant le Conseil constitutionnel, c’est l’anonymat", a-t-elle poursuivi, avant de répéter : "j’appelle tous les candidats à aller devant le Conseil constitutionnel. Il y en a qui souhaitent être tout seuls dans la course, et je souhaite qu’ils soient démasqués. Et ce n’est pas à Marine Le Pen d’enfourcher seule le vélo du pluralisme", a asséné Corinne Lepage.