Lepage officialise son soutien à Hollande

  • A
  • A
Lepage officialise son soutien à Hollande
Corinne Lepage, présidente de Cap 21 et ancienne ministre de l'Environnement de Jacques Chirac, a déclaré mardi qu'elle appelait à voter, dès le premier tour, pour le candidat socialiste.@ MAXPPP
Partagez sur :

La présidente de Cap21 appelle à voter pour le socialiste, et ce dès le premier tour.

Comme annoncé par le site Rue89 lundi, Corinne Lepage, présidente de Cap 21 et ancienne ministre de l'Environnement de Jacques Chirac, a indiqué mardi qu'elle appelait à voter, dès le premier tour, pour le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande. "Je ne suis pas socialiste, je ne suis pas d'accord avec tout le programme de François Hollande mais je salue notamment l'effort qu'il fait en direction de la transition énergétique et pour la réduction du nucléaire", justifie notamment Corinne Lepage.

Affirmant avoir "réfléchi avant de prendre" sa "décision", l'ex-ministre d'Alain Juppé reconnaît avoir "même pensé au vote blanc". "Mais la situation est suffisamment grave en France. Pour élargir le champ des possibles, il faut une nouvelle majorité", ajoute-t-elle. 

"Peser dans la majorité"

La députée européenne, élue en 2009 sous l'étiquette MoDem, se dit ainsi "cohérente" avec ses prises de position passées, à savoir qu'elle ne "veut pas la réélection de Nicolas Sarkozy". "Il est important qu'il y ait un pôle réaliste, au-delà de la gauche, qui vienne soutenir François Hollande", a déclaré l'ex-candidate de 2002, qui avait dû jeter l'éponge cette année faute d'avoir recueilli les 500 parrainages d'élus nécessaires pour concourir.

Corinne Lepage appelle par ailleurs à "un rassemblement des hommes et femmes républicains, démocrates et écologistes, au-delà de la gauche, pour peser dans la majorité présidentielle autour de François Hollande". Le site Rue89 indiquait dès lundi que l'ex-ministre allait annonce le lancement d'un nouveau mouvement : le "Rassemblement démocrate écologiste et républicain". Ce mouvement souhaite réunir des "femmes et hommes de la diversité centriste". Michel Suchod (proche de Jean-Marie Bockel) et Fabienne Faure (ex-membre du bureau exécutif du MoDem) devraient faire partie de l'aventure.

"L'écologie a besoin d'un avocat, et pas d'un juge !"

Dans un entretien au Monde.fr, l'ex-ministre d'Alain Juppé donne plus de précisions quant aux raisons qui ont motivé son choix. L'ex-ministre de l'Environnement confie "ne pas se reconnaître" dans "l'image que Madame Joly donne de l'écologie : moralisatrice, repentante".

"Pourquoi faudrait-il être un procureur, désigner des coupables ? Pour moi, le plus important, c'est de convaincre", poursuit l'avocate avant de décocher une flèche en direction de la candidate écologiste : "je dis souvent que l'écologie a besoin d'un avocat, et pas d'un juge !".

Réponse de la candidate d'Europe-Ecologie Les Verts mardi : la présidente de Cap 21 "ne représente rien. Elle ne représente qu'elle-même".