Attentats à Paris : l’Elysée a basculé en mode guerre

  • A
  • A
Attentats à Paris : l’Elysée a basculé en mode guerre
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Depuis les attentats de vendredi à Paris, le palais présidentiel a bouleversé son fonctionnement quotidien pour répondre au mieux aux évolutions de la situation.

A l’Elysée, tout a changé depuis cinq jours. Le palais présidentiel a bouleversé son quotidien depuis les attentats de vendredi à Paris. D’abord, l’agenda hebdomadaire de François Hollande a disparu. Le président de la République a demandé que l’on annonce son agenda jour par jour, voire heure par heure, pour n’être contraint par rien et être entièrement disponible dans une situation forcément évolutive et imprévisible.

Par ailleurs, depuis les attentats, le cabinet restreint du président de la République se réunit autour du secrétaire général de l’Elysée Jean-Pierre Jouyet deux fois par jour, matin et soir.

Le rôle clé de Thierry Lataste. Et puis, il y a un homme qui s’est rendu totalement indispensable depuis cinq jours, c’est Thierry Lataste. Le directeur de cabinet de François Hollande est un grand habitué du ministère de l’Intérieur, puisqu’il a été directeur de cabinet de Manuel Valls puis de Bernard Cazeneuve place Beauvau, et il a en ligne directe tous les patrons de police. Selon un conseiller, quand il a fallu trouver les mesures de la riposte, les pourvoyeurs d’idées étaient principalement Manuels Valls et Bernard Cazeneuve, mais l’expertise de Lataste a été précieuse.

Aller vite. Enfin, François Hollande a donné une nouvelle feuille de route à ses équipes et à son gouvernement. Avec comme mot d’ordre que la mise en œuvre des mesures soient rapides. Les ministres sont ainsi priés de préparer les textes au plus vite pour qu’ils arrivent sans tarder devant les parlementaires.