Législatives : "le combat sera rude dans les semaines qui viennent"

  • A
  • A
Législatives : "le combat sera rude dans les semaines qui viennent"
Emmanuel Macron s'est adressé à ses troupes lors d'un discours à huis clos samedi. @ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

"Nous sommes condamnés à réussir", a également déclaré le nouveau président élu aux candidats aux législatives de son parti.

Emmanuel Macron s'est adressé samedi aux candidats aux législatives de son parti La République en marche! et les a prévenus que le combat serait "rude dans les semaines qui viennent", rapporte le JDD dimanche. 

"Responsabilité". Le nouveau président élu a adressé une autre forme de mise en garde à ses troupes lors d'un discours à huis clos : "Nous sommes aujourd'hui condamnés à réussir. Nous ne pouvons oublier les conditions de cette élection, l'état du pays, les divisions profondes ou les fractures qui aujourd'hui nous affaiblissent". Un état des lieux qui amène Emmanuel Macron à parler de "responsabilité" : "d'abord celle de gagner les 11 et 18 juin prochains pour que le choix de nos concitoyens soit un choix cohérent et construit".

Appel à la loyauté. Ce discours de mobilisation a aussi fait l'objet d'un appel à la loyauté. "Pendant cinq ans, je compterai sur vous, sur votre loyauté. ", a ainsi insisté Emmanuel Macron, qui deviendra dimanche le huitième président de la Ve République.

D'autres candidats doivent être bientôt désignés. Les candidats de La République en marche! aux législatives des 11 et 18 juin, 214 femmes et autant d'hommes, étaient réunis à l'occasion d'un séminaire à huis clos au Musée du Quai Branly, à la veille de l'investiture du nouveau président. D'autres candidats doivent être désignés la semaine prochaine.