Législatives : candidate à 18 ans, elle fait campagne... et prépare le bac

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Dans la 3e circonscription des Hauts-de-Seine, la candidate "Allons Enfants" organise sa campagne entre tractages et révisions pour le bac.

Elle est l'une des plus jeunes candidates aux législatives. Solène Allanic concourt dans la 3e circonscription des Hauts-de-Seine sous l'étiquette "Allons Enfants". Mais à 18 ans, Elle doit jongler entre le bac et la campagne électorale.

"Il faut des jeunes". Alors que ses camarades profitent du week-end de l'Ascension, Solène tracte dès l'ouverture du marché de Courbevoie. À 18 ans seulement, elle se lance en politique et veut faire de son âge le principal argument de sa campagne. "On est candidat aux élections législatives dans votre circonscription. On représente la jeunesse", lance-t-elle aux passants. "Ça fait plaisir cette jeunesse montante", s'enthousiasme une électrice. "Les autres sont trop vieux, ils ont les idées vieilles, il faut des jeunes".

"Ma mère n'est pas forcément très contente". Entre les révisions et la campagne, tout est une question d'organisation pour Solène Allanic. "Je termine assez tôt, entre 12 heures et 15h30, donc j'ai le temps de faire mes révisions et d'aller tracter après", explique-t-elle. "Les autres lycéens de ma classe sont très contents, mes professeurs également, mais ma mère n'est pas forcément très contente que je ne révise pas le bac".

Parmi ses adversaires, Jean Spiri, candidat Les Républicains, n'hésite pas à saluer sa démarche. "Je n'étais pas au courant qu'il y avait une candidate qui passait le bac. Après, pour faire un député, il faut aussi de l'expérience et du terrain", souligne-t-il. "Je ne la crains pas pour moi, j'incarne aussi un renouveau. Après, la vie de député s'enrichit aussi de ce que l'on a fait dans la vie, en dehors de la politique".

Le bac reste une priorité. Et la politique, Solène Allanic ne souhaite pas en faire une carrière. Elle espère, au mieux, dépasser la barre des 1% aux élections, car sa priorité reste, tout de même, de décrocher le bac.

Les candidats dans la 3ème circonscription des Hauts-de-Seine :

Floriane Deniau (FN), Jean-Marie Parry (LO), Virginie Kenler (La France insoumise), Joëlle Paris (EELV), Christine Hennion (En Marche !), Grégoire François-Dainville (Les Indépendants), Jean Spiri (LR), Christophe Bressy (SE), Julien Banchet (Parti pirate), Isabelle Dahan (PS), Richard Mugerin (DLF), Emilia Denoo (Parti animaliste), Eugénie Dumont (UPR), Patricia Doré (Alliance écologiste indépendante), Solène Allanic (NP), Cloé Courmont (NP), Arnaud Fournet (NP), Stéphane Gaultier (NP).