Le service civique volontaire sur les rails

  • A
  • A
Le service civique volontaire sur les rails
Partagez sur :

Le dispositif devrait être proposé au 2e trimestre 2010. "Un service qui s’applique d’abord aux jeunes" pour Martin Hirsch.

Le service civique volontaire promis par Nicolas Sarkozy devrait finalement voir le jour en janvier prochain. Les sénateurs ont adopté dans la nuit de mardi à mercredi une proposition de loi destinée à remplacer le service civil mis en place en 2006 par le président Chirac au moment de la disparition du service militaire.

Le nouveau service civique, d'une durée de 6 à 24 mois, sera accessible à toute personne de plus de 16 ans de nationalité française ou résidant en France depuis plus d'un an. Les personnes intéressées s'engageront pour "une mission d'intérêt général" au sein d'associations, fondations ou collectivités et toucheront une indemnisation mensuelle.

Au niveau des droits, les futurs volontaires bénéficieront d'une couverture sociale, de droits à la retraite, d'un accompagnement, d'une validation des acquis de l'expérience avec une attestation de fin de service. Une indemnisation d'environ 600 euros mensuels sera accordée aux moins de 25 ans "pour limiter de facto le nombre de volontaires de plus de 25 ans".

Un dispositif intergénérationnel pour le haut-commissaire à la Jeunesse Martin Hirsch, l’un de ses plus fervents défenseurs :

Le jeune sera encadré par un "tuteur" pendant toute la durée du volontariat. Cet accompagnement sera financé par l'Etat. L'Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire, rebaptisé Agence du service civique et de l'éducation populaire, pilotera le dispositif.

40 millions d'euros ont été dégagés dans le budget 2010 correspondant au financement de 10.000 volontaires. L'objectif est d'atteindre dès 2012 "10% d'une classe d'âge soit près de 80.000 jeunes".

Europe1.fr avec Mathieu Charrier