Le PS rend hommage aux jeunes Norvégiens

  • A
  • A
Le PS rend hommage aux jeunes Norvégiens
Le PS a rendu hommage samedi aux jeunes travaillistes norvégiens victimes d'une fusillade vendredi.@ Aurélie Herbemont, Europe1
Partagez sur :

Une gerbe a été déposée samedi devant l'ambassade de Norvège à Paris.

Les socialistes français sous le choc après la tragédie qui a frappé leurs homologues norvégiens vendredi. Le Parti socialiste a déposé samedi une gerbe de fleurs devant l'ambassade de Norvège à Paris. Les jeunes socialistes se sentent eux aussi très concernés. La fusillade visait un rassemblement de jeunes travaillistes vendredi sur l'île d'Utoeya.

Le PS se rendra à Oslo

24.07 gerbe ps hommage oslo

© Aurélie Herbemont, Europe1

"Hommage à nos camardes norvégiens", c'est cette inscription que l'on peut lire sur la gerbe d'hortensias bleus et de roses rouges déposée par le PS français devant l'ambassade de Norvège. Le n°1 par intérim du PS, Harlem Désir a voulu témoigner de la "solidarité" du PS avec les jeunes travaillistes norvégiens. Il a fustigé, au micro d'Europe 1, la "folie meurtrière et fanatique" du tireur. Le PS "sera présent" lors de l'hommage qui aura lieu à Oslo "dans quelques jours", a ajouté Harlem Désir.

Une dizaine de jeunes socialistes sont également venus se recueillir, encore sous le choc de la tragédie. Stéphane, qui appartient au MJS de la Vienne, la seule fédération française jumelée avec des travaillistes norvégiens, a accueilli vendredi à Poitiers quatre jeunes présents vendredi sur l'île d'Utoeya. "On a pris des nouvelles de l'ensemble des jeunes, apparemment ils vont bien. Ils sont très choqués. Et les camarades du MJS sont également choqués puisqu'ils les connaissaient bien et qu'on avait gardé des liens particuliers", a-t-il raconté au micro d'Europe1.

"A travers eux, nous nous sentons tous attaqués"

Entre solidarité et colère, Claire est elle aussi abasourdie par les évènements. "C'est vraiment de l'incompréhension. Comment est-ce encore possible aujourd'hui ? De tels actes contre notre idéologie socialiste, ça m'attriste beaucoup", a-t-elle confié à Europe1. Pour Laurianne Deniaud, présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), ce sont tous les socialistes qui sont aujourd'hui blessés. "Ce sont aussi les valeurs qu'on défend, des valeurs de solidarité, de justice, d'égalité, de démocratie qui ont été attaquées. A travers eux, nous nous sentons tous attaqués", a-t-elle expliqué, rappelant au passage que "la haine, la violence, l’extrémisme peuvent encore tuer aujourd’hui en Europe".

Les jeunes socialistes rendront hommage mardi à leurs camarades norvégiens mardi lors du grand rassemblement de l'Internationale socialiste de la jeunesse en Autriche.

Le dernier bilan de la fusillade à Utoeya, à une trentaine de km d'Oslo, fait état de 85 morts et de 4 à 5 personnes portées disparues.