Le projet de Macron "n'est pas socialiste, il est progressiste"

  • A
  • A
Le projet de Macron "n'est pas socialiste, il est progressiste"
Pour Jean Pisani-Ferry, Emmanuel Macron est "progressiste". @ JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :

Pour l'économiste Jean Pisani-Ferry, "expert" chargé de coordonner l'élaboration du programme d'Emmanuel Macron, le candidat "n'est pas lesté des tabous de la gauche, ni de ceux de la droite".

Depuis plusieurs semaines, les détracteurs d'Emmanuel Macron critiquent le "flou" autour du programme du candidat du mouvement "En marche !", que les sondages placent au second tour de l'élection présidentielle. Dans une interview au Journal du Dimanche, l'économiste Jean Pisani-Ferry, chargé de coordonner l'élaboration dudit programme, réfute ces accusations, expliquant que "c'est autour de quelques grands engagements qu'un candidat noue un contrat de transformation avec la nation."

"Donner son avis sur tous les sujets". Emmanuel Macron "a commencé à décliner une série de propositions thématiques dans de nombreux secteurs", selon Jean Pisani-Ferry, pour qui "on attend d'un candidat à la présidentielle qu'il donne son avis sur tous les sujets, y compris sur les poules en batterie, et d'ailleurs il l'a donné." L'expert précise que son candidat s'exprimera "prochainement" sur la fiscalité. "Début mars, il récapitulera ses propositions et les grands engagements sur lesquels sur lesquels il investira le capital politique conféré par l'élection et demandera à être jugé au terme du candidat."

"Jospin n'avait présenté son projet qu'à la mi-mars". Pour Jean Pisani-Ferry, le délai de présentation de ce programme s'explique par l'indépendance d'Emmanuel Macron vis à vis des partis politiques. "Les candidats du PS et de LR ont été désignés par des primaires et ont été amenés à faire, tôt, une offre qui se voulait complète - même si beaucoup ont bougé depuis", détaille-t-il. Et d'ajouter : "mais rappelez-vous, Jospin n'avait présenté son programme qu'à la mi-mars…"

"Des propositions tranchantes." Interrogé sur la différence entre le projet économique d'Emmanuel Macron et celui auquel le candidat a participé en tant que ministre de François Hollande, l'expert assure, enfin, que le leader d'"En marche !" formule des "propositions tranchantes." "Macron n'est pas lesté des tabous de la gauche, ni de ceux de la droite", souligne-t-il. "Son projet n'est pas socialiste ! Il est progressiste."