Le président de la maison de champagne Taittinger candidat à l'élection présidentielle

  • A
  • A
Le président de la maison de champagne Taittinger candidat à l'élection présidentielle
Image d'illustration, les vignobles Taittinger. @ JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Partagez sur :

Le petit-fils du fondateur de la maison Taittinger déplore que la politique soit "devenue un métier", et non une "action temporaire fondée sur une expérience".

Pierre-Emmanuel Taittinger, président de la maison de champagne Taittinger et fils d'un ancien ministre de Georges Pompidou, a annoncé être candidat à l'élection présidentielle de 2017, dans un entretien au quotidien L'Union publié mercredi.

"Rétablir le plein-emploi". "Je souhaite restaurer rapidement le plein-emploi en France", déclare Pierre-Emmanuel Taittinger, qui se présentera sans étiquette. "Je serai soutenu par la majorité des Français et des Françaises et je serai président de la République dans neuf mois", veut-il croire. "Je souhaite que notre pays cesse le processus de guerre dans lequel il s'est engagé sans en avoir les moyens ni la légitimité, ni la vision et ceci sans l'accord des Français", a-t-il affirmé en référence à la réponse gouvernementale à la série d'attentats subis par la France depuis début 2015.

"Une libéralisation complète". "Avant de faire la guerre à l'extérieur, il faut résoudre la guerre économique et sociale à l'intérieur du pays", ajoute Pierre-Emmanuel Taittinger, proposant "une politique budgétaire et financière saine et une libéralisation complète des forces économiques". "Le socialisme pour moi, c'est avant tout le plein emploi et l'intérêt premier des personnes les plus faibles et les plus démunies", avance-t-il également. Enfin, le petit-fils du fondateur de la maison Taittinger déplore que la politique soit "devenue un métier" et non "une action temporaire fondée sur une expérience vécue auparavant".

"Je proposerai qu'il ne soit plus possible d'être député, maire ou sénateur plus de trois mandats", promet le fils de Jean Taittinger, ministre de la Justice d'avril 1973 à mai 1974 sous la présidence Pompidou, député de la Marne pendant 15 ans et maire de Reims durant 18 ans.