Le "plutôt dangereux Monsieur Hollande"
© The Economist

ELYSEE 2012 : LE 18H' - Le Pen écrit à Sarkozy et Hollande, Lionnel Luca créé la polémique, voici notre carnet de campagne.

Besoin d’un brief sur la journée politique ? Europe1.fr vous propose un résumé de ce qui s’est passé aujourd’hui, en 3 minutes chrono’.

ILS L’ONT FAIT

# La polémique du jour : Luca est-il allé trop loin ?

Valérie Trierweiler surnommée "Rottweiler". Les propos tenus par Lionnel Luca à l'égard de la compagne de François Hollande ont été vivement condamnés, jeudi, par l'équipe de François Hollande. "Les propos de Lionnel Luca témoignent d'une dérive sans précédent dans la vie politique française", estime Bernard Cazeneuve, sur son compte Twitter.


A l'UMP, certains ont aussi trouvé ces propos très déplacés. "Je suggère que l'UMP condamne Lionnel Luca qui après avoir dénigré JP Raffarin et N Sarkozy insulte maintenant une femme", écrit Dominique Bussereau.


# La lettre du jour : Le Pen écrit à Hollande et Sarkozy

 Après François Bayrou, Marine Le Pen a, elle aussi, choisi de s'adresser par écrit aux deux finalistes de la présidentielle. Dans une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy et François Hollande, jeudi, la présidente du Front national juge inadmissible de dire que ses électeurs ne voulaient pas la porter à l'Elysée. "Je considère qu'il est de mon devoir de défendre l'honneur de mes électeurs (6,4 millions) et de demander qu'on cesse de les mépriser. J'estime que votre attitude jusqu'ici rend votre quête de ces voix particulièrement illégitime", ajoute-t-elle.

ILS L'ONT DIT

# La une du jour : "The rather dangerous Monsieur Hollande"

"The rather dangerous Monsieur Hollande". "Le plutôt dangereux Monsieur Hollande". Voila comment The Economist parle du candidat socialiste, cette semaine. Le magazine hebdomadaire britannique a, une nouvelle fois, choisi de faire sa une sur l'élection présidentielle française, qu'il avait qualifié de "frivole" avant le premier tour.

the economist hollande

© The Economist

# Le soutien du jour : pour VGE, ce sera Sarkozy

"Je voterai pour Nicolas Sarkozy". Dans une interview au Parisien, Valéry Giscard d’Estaing juge que l’élection de François Hollande exposerait le pays à des "manœuvres internationales". Pour l’ex-président de la république, Nicolas Sarkozy est "le plus crédible pour redresser le pays".