Le Pen : "le débat gauche-droite n’existe plus depuis bien longtemps"

  • A
  • A
Le Pen : "le débat gauche-droite n’existe plus depuis bien longtemps"
@ Europe 1
Partagez sur :

DÉBAT E1 - La patronne du FN estime qu'au niveau européen, le PS et l'UMP "votent tout ensemble !"

Dans six jours auront lieu les élections européennes. Pour en discuter, Marine Le Pen, tête de liste du FN dans le Nord, et Jean-Christophe Cambadélis, patron du Parti socialiste, ont accepté l’invitation d’Europe 1, lundi soir. "Le débat gauche-droite n’existe plus depuis bien longtemps. C’est une fausse fracture, ils votent tout ensemble, ils décident tout ensemble ! Ils sont d’accord sur la politique internationale, sur la construction européenne ! Le vrai débat, il est entre ceux qui croient en la France et ceux qui n’y croient plus. Il est entre le FN d’un côté, et l’UMPS de l’autre", a estimé Marine Le Pen.

Jean-Christophe Cambadélis a répliqué que "le FN, au maximum, aura 15, 17 voire 20 députés, sur 700 ! Comment allez-vous sortir de l’Europe avec 700 députés ? Comment allez-vous défendre la France face à plus de 700 députés ? Vous ne pouvez pas penser une seule seconde que le programme du FN sera appliqué ni en France ni en Europe. Le débat central est simple : soit on continue avec la majorité conservatrice UMP, soit on change avec les socialistes. Si vous voulez changer l’Europe, il faut changer de majorité. Vous, votre campagne vise à ce qu’on ne puisse pas changer de majorité !"

Interrogée sur les raisons qui la poussent à se présenter alors qu’elle critique sans cesse l’Union européenne, Marine Le Pen a affirmé qu’elle y va "justement pour bloquer l’avancement de la construction européenne, clairement. Je veux bloquer tout ce qui peut être bloqué et qui va dans le mauvais sens : le transfert de souveraineté, le traité transatlantique."

sujet

DANS LES FAITS - L'UE se mêle-t-elle de tout ?

VIE MA VIE - Que fait un eurodéputé de ses journées ?

MODE D'EMPLOI - Européennes : pourquoi ne vote-t-on pas tous le même jour ?

ZOOM - Européennes : les partis rivalisent d'originalité

DIAGNOSTIC - Européennes : des élections fatales au Front de gauche ?

L'ACTU POUR LES NULS - Les élections européennes