Le président d'honneur du Front National, Jean-Marie Le Pen, a affirmé que la "victoire de Ouattara sera le basculement de l'ensemble de la Côte d'Ivoire sous influence musulmane", vendredi dans son "Journal de bord" diffusé sur le site du parti d'extrême droite. "La victoire de Ouattara, ce sera le basculement de l'ensemble de la Côte d'Ivoire sous influence musulmane, alors que jusqu'ici cette influence était limitée aux tribus du nord de la Côte d'Ivoire, a affirmé Jean-Marie Le Pen. "Les troupes de Ouattara, je rappelle quand même que ce sont des troupes musulmanes", a t-il ajouté.

Au quatrième jour d'une offensive éclair, les forces d'Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale après l'élection de novembre, étaient en passe vendredi de contrôler l'ensemble du pays. Le sort du président sortant Laurent Gbagbo restait inconnu. Critiquant par ailleurs l'intervention menée en Libye sous mandat de l'ONU, Jean-Marie Le Pen a assuré que "M. Sarkozy, le général Pinocchio, n'est que le cache-sexe de cette opération mondialiste à goût de pétrole". "Je considère que (cette intervention) s'apparente à un acte de piraterie internationale car je pense qu'un jour sera démontrée la préméditation de cette affaire qui explique qu'on ait échangé tout de suite des quasi-ambassadeurs avec des rebelles", a-t-il estimé. Amené à qualifier les rebelles libyens, le président d'honneur du FN a affirmé que ce sont "souvent des gens d'extraction modeste et sans aucune formation", et que "il semble qu'en Côte d'Ivoire ce soit un peu la même chose".