Le Front national a raillé mardi "la crainte croissante de l'oligarchie" face à son "irrésistible montée en puissance" après la levée de l'immunité, par le Parlement européen, de sa présidente Marine Le Pen qui a parlé de rupture de jurisprudence.

"Cette décision exprime la crainte croissante de l'oligarchie face à l'irrésistible montée en puissance d'un mouvement patriote qui porte haut et fort la parole du peuple et propose de réelles solutions aux problèmes des Français", écrit le parti d'extrême droite dans un communiqué. Marine Le Pen a pour sa part dénoncé sur BFMTV une rupture par le Parlement européen d'une "jurisprudence" protégeant la liberté de parole des députés.