Le PCF troque le rouge contre le bleu-blanc-rouge

  • A
  • A
Le PCF troque le rouge contre le bleu-blanc-rouge
@ David Doukhan Europe1
Partagez sur :

PATRIOTES - Le Parti communiste français lance une nouvelle campagne d’affichage pour montrer son attachement à la France.

Le rouge laisse place au bleu-blanc-rouge. Le marteau et la faucille disparaissent, les couleurs françaises s’affichent. Oui oui, nous sommes toujours au Parti communiste français. Le PCF lance une nouvelle campagne d’affichage pour montrer son attachement à la France. En clair, le PCF veut se rapprocher du "F". Le but affiché : ne pas laisser le patriotisme au Front national.

>> LIRE AUSSI - Pierre Laurent : la victoire de Syriza est "une très bonne nouvelle"

Pas moins de 220.000 affiches ont été imprimées. Les militants ont commencé à les placarder partout en France. Au milieu des couleurs françaises, la devise, "liberté égalité fraternité", se lit en gros, en très gros. Le PCF ne veut pas laisser le FN s’approprier les symboles de la nation.

Les nouvelles affiches du PCF

© David Doukhan/Europe1

"Le FN n'a pas le droit de se les réapproprier". "Notre drapeau, c’est le drapeau tricolore. On est Français, on est républicain", martèle Pierre Holcer, militant et ancien résistant communiste pendant la seconde guerre mondiale. Pour lui, cette campagne d’affichage est une évidence. "Nos camarade qui sont tombés, ils étaient communistes. Le FN n’a pas le droit de se réapproprier quoi que ce soit qui rappelle la France", insiste le militant.

>> LIRE AUSSI - Broccoli (FO) : "mon fils est parti combattre aux côtés du FN"

Après les attentats de début janvier, nombreux sont ceux au PCF à vouloir remettre les valeurs républicaines sur le devant de la scène. Le message : elles sont indispensables, et en parfaite adéquation avec le communisme. "Début janvier, c’est le socle républicain qui a été attaqué. Les valeurs républicaines sont démocratiques, laïques, sociales. On a intérêt à travailler dessus", résume Fanny Gaillanne, élue dans le 19ème arrondissement de Paris.