Le message de Jean-Yves Le Drian dans Valeurs actuelles

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans une longue interview au magazine Valeurs actuelles, le ministre de la Défense rappelle l'engagement de François Hollande pour la défense de la nation.

Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a adressé un message aux armées, à deux jours du 14 juillet et du dernier défilé du quinquennat de François Hollande, via le magazine de droite Valeurs actuelles.

La défense au cœur de la campagne. "La patrie est de retour !" C’est le titre de Une avec un Jean-Yves Le Drian ministre de gauche, ami de François Hollande, tout sourire en couverture de Valeurs actuelles, magazine de la droite décomplexée, tendance "catho tradi". Le long de ses cinq pages d’interview, le ministre évoque notamment la défense de la souveraineté, de la nation et dresse un bilan de l’action contre la menace islamiste. Des thèmes que Jean-Yves le Drian veut mettre au cœur de la prochaine campagne présidentielle, au service bien sûr de François Hollande, avec un slogan  : que le budget de la défense atteigne 2% du PIB.

Le bilan militaire de la France. Il s’agit d’un message très politique à l’issue d’un quinquennat marqué par la guerre contre le terrorisme : Mali, Centrafrique, Somalie, Syrie et bien sûr en France après les attentats contre Charlie Hebdo et les fusillades de novembre 2015. Jean-Yves le Drian, ministre de la Défense respecté à droite comme à gauche, est donc là pour vendre le bilan militaire et de défense de François Hollande à un an de la présidentielle. Mais le président du Mariage pour tous peut-il espérer séduire les milieux traditionalistes et militaires ?

Revalorisation des armées. Le cœur à droite, la raison à gauche. Voilà l’état d’esprit de l’état-major et des officiers, des hauts gradés de l’armée française. Sur la question des valeurs et des traditions, l’armée est à droite. Mais sur l’opérationnel, la défense de leurs intérêts, les militaires créditent François Hollande. Ils n’oublient pas les arbitrages budgétaires rendus toujours en faveur de la défense après le régime sec du quinquennat de Nicolas Sarkozy, avec la fameuse Révision générale des politiques publiques.

600 millions d'euros supplémentaires. Dans le budget 2017, la défense bénéficiera de 600 millions d’euros de hausse, selon une information d’Europe 1. Les effectifs de l’opérationnel terrestre sont passés de 66 000 à 77 000 hommes. Enfin, il y a aussi la force des symboles. Un homme incarne ce lien qui lie François Hollande à l’armée : le Général Puga, chef d’état-major particulier nommé par Nicolas Sarkozy en 2010, proche des milieux catholiques intégristes, père de 11 enfants, et sur lequel François Hollande s’est appuyé dans un quinquennat marqué par les conflits armés. C’est tout cela que l’exécutif veut rappeler en s’adressant aux milieux traditionalistes, à un an d’une présidentielle marquée par la forte progression du Front National.