Le mari de Florence Parly prend ses distances avec les industries de défense

  • A
  • A
Le mari de Florence Parly prend ses distances avec les industries de défense
@ BENJAMIN CREMEL / AFP
Partagez sur :

L'époux de la ministre des Armées, qui dirige l'Agence des participations de l'Etat (APE), a mis entre parenthèses ses activités liées aux industries de défense. 

L'époux de la nouvelle ministre des Armées, Florence Parly, par ailleurs patron de l'Agence des participations de l'Etat (APE), Martin Vial, a mis entre parenthèses toutes ses responsabilités liées aux industries de défense. "Martin Vial s'est déporté de tous les sujets concernant les entreprises de la défense du portefeuille de l'Agence des participations de l'Etat", a-t-on indiqué au ministère des Armées.

Il s'engage ainsi à ne plus prendre de décision directe sur ces sujets, qui relèveront désormais du directeur général adjoint de l'APE. L'APE est chargée de gérer le patrimoine de l'Etat actionnaire dans différentes industries et services. Dans les secteurs liés à la défense, l'Agence gère notamment des participations chez Safran (14%), Thales (26%) et Airbus (11%), selon un relevé en date du 6 juin sur le site du ministère de l'Economie. 

Ses activités détaillées dans la déclaration de la ministre. Martin Vial sera également remplacé au sein du Conseil d'administration du groupe Thales - très présent dans le secteur de la Défense, notamment les réseaux de communication militaires - où il représentait l'Etat, a-t-on précisé dans l'entourage de la ministre.

Florence Parly a renoncé de son côté à ses mandats au sein des conseils d'administration du groupe de conseil en technologies Altran, du fabricant de terminaux de paiement Ingenico et de l'équipementier aéronautique Zodiac Aerospace. Toutes ses activités seront par ailleurs détaillées dans la déclaration de la ministre à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).