Le Maire souhaite que le Sénat ne modifie pas "l'équilibre" de la réforme l'ISF

  • A
  • A
Le Maire souhaite que le Sénat ne modifie pas "l'équilibre" de la réforme l'ISF
@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

Le budget 2018 doit être voté définitivement à l'Assemblée mardi, avant de partir au Sénat.

C'est le jeu de toute navette législative : les textes se tricotent et se détricotent selon les majorités en place à l'Assemblée nationale et au Sénat. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, espère cependant que la réforme de l'ISF contenue dans le budget 2018 y échappera. "Je ne souhaite pas qu'on remette en cause l'équilibre de cette réforme", qui remplace l'impôt sur la fortune par un simple impôt sur la fortune immobilière (IFI), a affirmé le ministre sur France 3, dimanche.

Bayrou mise sur le Sénat. Avec cette mesure, le gouvernement espère que les "3,4 ou 3,5 milliards d'euros environ d'imposition" qui seront supprimés iront financer des entreprises, a ajouté Bruno Le Maire. "Il serait peut-être temps d'avoir des entreprises qui puissent se financer soit avec leurs fonds propres, soit avec des capitaux français."

Si Bruno Le Maire espère donc que le Sénat ne viendra pas trop mettre son grain de sel dans le texte budgétaire, ce n'est pas l'avis de François Bayrou. Invité du Grand Rendez-Vous d'Europe 1, CNews et Les Echos dimanche matin, l'ancien ministre de la Justice a dit, lui, espérer que le "jeu parlementaire" amende le PLF 2018. "Il y a le Sénat maintenant."