Le Maire : "Le quinquennat de Hollande a manqué de courage"

  • A
  • A
Partagez sur :

Bruno Le Maire, député LR et candidat à la primaire de la droite, était l'invité d'Europe 1

INTERVIEW

Lundi, François Hollande s'est exprimé devant tous les parlementaires, réunis en Congrès à Versailles. Un discours sécuritaire qui a comblé une partie de l'opposition qui réclamait un durcissement de la politique de lutte contre le terrorisme. Mardi, Bruno Le Maire, député LR et candidat à la primaire de la droite, était l'invité d'Europe 1

"Il a répondu aux attentes de sécurité des Français". Le député de l'Eure est satisfait, mais pointe néanmoins quelques regrets. "Il a répondu aux attentes de sécurité des Français. C'était pour moi l'essentiel. Il a  repris un certain nombre de propositions que nous avions faites depuis des mois. Que de temps perdu par manque de courage ! La seule chose qui compte, c'est que nous puissions dire aux Français, qui pleurent encore : 'les mesures de sécurité seront prises pour que vous soyez protégés'", a déclaré le député.

Dans le détail, notamment sur la création d'une garde nationale, Bruno Le Maire est "d'accord mais je voudrais dire une fois encore que c'est tard. Le quinquennat de Hollande a manqué de courage. S'il avait eu le courage de tailler dans les dépenses publiques, aujourd'hui il ne serait pas obligé de nous dire qu'il va laisser filer les déficits pour financer le armées, la police et la gendarmerie. On pouvait couper vif dans la dépense publique pour dégager des moyens financiers pour mieux nous protéger".

"La stratégie diplomatique de Hollande n'est pas la bonne". Sur le plan international, François Hollande a affirmé que l'ennemi numéro 1 s'appelle Daech, et réclamé une coalition internationale plus large, ce que réclame la droite depuis longtemps : "nous avons perdu près de trois ans. La stratégie diplomatique de François Hollande n'est pas la bonne. On ne peut pas dire : 'ni Bachar al-Assad ni l'Etat islamique'. Il faut faire un choix stratégique clair. Et depuis des mois, je dis que la seule cible, c'est se débarrasser l'Etat islamique."

Concernant la volonté du chef de l'Etat d'une révision de la Constitution, Bruno Le Maire assure qu'il "participera aux travaux. Tout ce qui renforcera la sécurité des Français aura mon soutien. Si cette révision permet de renforcer la sécurité et qu'il y a du fond, je la voterai."

>> L'intégralité de l'entretien en vidéo :


Le Maire : "François Hollande a répondu aux...par Europe1fr