Le Maire brigue la présidence de l'UMP

  • A
  • A
Le Maire brigue la présidence de l'UMP
Bruno Le Maire a annoncé qu'il serait bien candidat à la présidence de l'UMP.@ MAXPPP
Partagez sur :

L'ancien ministre de l'Agriculture entend être le candidat d'un "renouveau" au sein du parti.

C'est une nouvelle candidature pour la tête de l'UMP. Bruno Le Maire, l'ancien ministre de l'Agriculture, annonce qu'il sera bien candidat à la présidence du parti dans un entretien à paraître lundi dans Le Figaro. L'ex-ministre assure avoir recueilli plus de mille parrainages, l'objectif qu'il s'était fixé.

"La droite est dans une situation sans précédent depuis 1958. Elle a perdu quasiment tous les pouvoirs locaux et nationaux", rappelle-t-il, appelant à "un renouveau profond de nos idées, de nos pratiques politique et des personnes" à l'UMP. "Je veux être le candidat qui porte ce renouveau", indique Bruno Le Maire.

"Une démarche collective"

L'ancien ministre âgé de 43 ans, qui fut aussi directeur de cabinet de Dominique de Villepin à Matignon, assure que sa candidature est "une démarche collective, pas une aventure solitaire". Il dit avoir reçu le soutien d'une "trentaine de parlementaires" et précise que sa campagne sera dirigée par le sénateur d'Eure-et-Loir Gérard Cornu.

Interrogé sur la multiplication des candidatures à la tête de l'UMP, Bruno Le Maire affirme que "c'est une richesse d'avoir plusieurs candidats de la valeur et du talent de François Fillon, Jean-François Copé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Christian Estrosi ou Xavier Bertrand". Il propose "un débat public entre tous ceux qui se seront déclarés avant la date limite de dépôt des candidatures. Les militants pourront alors parrainer un candidat en connaissance de cause".

2% d'intentions de vote

D'après un sondage Ifop-JDD, Bruno Le Maire n'est crédité que de 2% des intentions de vote des militants UMP. Il aura fort à faire pour recueillir les 7.924 parrainages d'adhérents nécessaires pour pouvoir prétendre officiellement à la présidence du parti. Ses concurrents ont jusqu'au 18 septembre pour se faire connaître.