Le dérangeant HLM du frère de Bernadette Chirac

  • A
  • A
Le dérangeant HLM du frère de Bernadette Chirac
@ Reuters
Partagez sur :

BON PLAN - Jérôme Chodron de Courcelle, banquier à la retraite, loue un appartement spacieux à Paris, à prix modique, depuis 1984.

Un quartier recherché. C'est un immeuble cossu en plein quartier du Marais, à Paris, au fond d'une ruelle, à l'abri des passants et des touristes. Un bel immeuble ancien en pierres de taille comme le quartier en compte des dizaines. C'est là qu'habite Jérôme Chodron de Courcel, le frère de Bernadette Chirac. Cet ancien banquier habite un logement social, qu'il loue depuis trente ans à un prix bien inférieur à celui du marché locatif. Un appartement qui lui avait été attribué du temps où le maire de Paris s'appelait... Jacques Chirac.

Des riverains en colère. Une situation que les habitants du quartiers jugent scandaleuse. "Ce n'est pas normal", dénonce cette voisine. "Les gens qui ne peuvent pas payer leur loyer sont facilement expulsés, alors on ne comprend pas", poursuit-elle. "Ce n'est pas la première affaire. On est plus ou moins blasés de ces affaires pourries. On voudrait que ça s'arrête et que les logements sociaux reviennent à des gens qui en ont vraiment besoin", s'insurge un autre.

Une situation légale. Pourtant, dans le Marais, des dizaines de logements sociaux sont occupés par d'anciens hauts fonctionnaires ou proches des milieux politiques. Une situation parfaitement légale car ce ne sont pas des HLM conventionnés. Il s'agit en fait de logements sociaux à loyer libre, c'est-à-dire qu'ils sont attribués sans aucune condition de ressources.

En 2001, la ville de Paris comptait 51.000 logements sociaux de ce type. Il n'y en a plus que 39.000 aujourd'hui. Et la municipalité veut encore accélérer le processus. Lundi prochain, lors du conseil de Paris, 3.000 logements non conventionnés devraient basculer dans le système conventionné et donc bénéficier aux Parisiens les plus modestes.