Le FN veut séduire les retraités

  • A
  • A
Le FN veut séduire les retraités
@ MaxPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Des tables rondes avec les retraités vont être organisées, en présence de Marine Le Pen

INFO. Marine Le Pen ne s’arrête plus. Après avoir jeté son dévolu sur les fonctionnaires puis les enseignants, la patronne du Front national a décidé de lancer une opération séduction en direction des personnes âgées. Selon les informations d’Europe 1, des tables rondes vont en effet être organisées avec des retraités.

>> A LIRE AUSSI : Ces enseignants "avec Marine Le Pen"

Une popularité au zénith. Au Front national, l’heure est aux grands sourires. Dans le dernier baromètre TNS Sofres paru vendredi dans Le Figaro Magazine, Marine Le Pen atteint en effet des sommets jamais atteints jusque là. La patronne du FN est désormais la troisième personnalité que les Français souhaitent voir jouer un rôle important dans les mois à venir, à égalité avec François Fillon et Alain Juppé, et juste derrière Nicolas Sarkozy. Pas question de chômer donc, mais plutôt d’accélérer pour accentuer la tendance.

En Picardie à la rencontre des séniors. Le 14 octobre prochain, Marine Le Pen ira en Picardie, et pas pour y tenir un meeting. Non, si la patronne du FN ira dans le nord, c’est pour tester un nouveau type de déplacement : une table ronde avec une dizaine de retraités. Si tous ne sont pas des adhérents frontistes, tous sont en revanche volontaires pour écouter la patronne du FN. L'idée, selon un proche de Marine Le Pen, c'est "d'échanger avec eux sur leurs problèmes concrets" : petite retraite, sentiment d'insécurité, dépendance, isolement... Écouter pour mieux séduire ensuite.

Des millions de voix possibles. Si elle s'intéresse particulièrement aux personnes âgées, ce n'est évidemment pas sans arrière pensée politique, mais parce que le FN est "encore en retrait dans cette catégorie de la population", déplore un dirigeant. En 2002, seuls 4% des plus de 60 ans votaient FN et17% en 2012. Mais comme ils représentent un tiers du corps électoral, ce sont des millions de voix à la clé. Et en plus, ce sont des citoyens qui votent traditionnellement  à droite. L'objectif est donc clair, selon un proche de Marine Le Pen : "c'est une cible à détacher de l'UMP". Pour y parvenir, admet son entourage, il va falloir "faire de la pédagogie" et "les rassurer notamment sur le programme économique du FN" qui, pour l’heure, les laisse perplexes.