Le FN est-il vraiment "premier parti de France" ?

  • A
  • A
Le FN est-il vraiment "premier parti de France" ?
"Le FN est de loin le premier parti de France", selon Jean-Marie le Pen.... et les nouvelles affiches du parti.@ REUTERS
Partagez sur :

LE FN EN TÊTE… S'ENTÊTE- Le parti de Marine le Pen est arrivé en tête du scrutin des européennes. Mais il pèse encore peu. 

Les lieutenants de Marine le Pen veulent faire passer le message : le FN "est le premier parti de France". Tous les ténors du Front national le répètent à tout va depuis leur victoire aux européennes dimanche. "C'est la première fois dans l'histoire de la Ve République que le Front national est le premier parti de France", s'est ainsi réjoui Florian Philippot. "Le FN est de loin le  premier parti de France", a renchéri Jean-Marie le Pen. Une affiche "Front national, premier parti de France", a même été imprimée dimanche et placardée dès 20h derrière Marine le Pen, lors de son allocution.

marine le pen européennes reuters 930620

© REUTERS

>> Mais ne vont-ils pas un peu vite en calcul ? Cela dépend de quel point de vue on se place…

Aux européennes, le FN est bien le premier "parti"… La victoire du FN au scrutin de dimanche est incontestable. Le parti de Marine le Pen est arrivé en tête avec 25% des suffrages exprimés, devant l'UMP (20%) et le PS (14%). Le Front obtient  24 sièges, l'UMP 20 et le PS 13, sur les 74 sièges d'eurodéputés attribués à la France. Les eurodéputés frontistes formeront donc le plus gros contingent à Bruxelles et Strasbourg ; le FN est bien le "premier parti de France" au Parlement européen en ce sens.

… Mais il reste derrière l'abstention. S'il est bien le premier parti, le FN se fait toutefois largement devancer par l'abstention, qui a "séduit" 57% des électeurs inscrits sur les listes électorales. Le FN fait même moins bien que lors de l'élection présidentielle : il a obtenu un peu plus de 4 millions de voix dimanche, selon les dernières estimations, contre 6,4 millions à la présidentielle, élection où Marine le Pen était arrivée troisième.

"Lorsque plus d’un électeur sur deux, voire deux électeurs sur trois, ne vont pas voter, cela n’a pas de sens de parler d’un premier parti de France", tranchait ainsi le politologue Olivier Duhamel, le 13 mai sur Le Lab.

Le FN pèse (encore) peu en termes d'élus… Outre le scrutin de dimanche, le FN est encore loin d'être le parti le plus influent de France. En termes d'élus, il est largement distancé. Le FN-Rassemblement Bleu Marine ne compte que deux membres à l’Assemblée nationale, contre 291 pour le PS et 198 pour l'UMP. De plus, le parti de Marine le Pen a certes dépassé toutes ses attentes pour les municipales. Mais il n'a finalement ravi que 11 mairies, sur un total de 36.681. Et il ne possède pour l'heure aucun Conseil général ni Régional.

… Et de militants. Les élus ne font pas le parti, pourraient rétorquer les cadres frontistes. Mais même en termes de militants, le FN n'est pas "premier". Le parti de Marine le Pen revendique 75.000 adhérents, loin derrière l'UMP (205.000), le PS (173.000 en octobre 2012) et le PCF (130.000).


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

PRESSE ÉTRANGÈRE - L'"europhobie made in France" à la Une

RADIOGRAPHIE - La crise explique-elle, seule, le score du FN ?

AILLEURS - Comment a voté l’Europe de la crise ?

ANALYSE - Les cinq leçons du scrutin

PROJECTION - Voilà à quoi va rassembler le Parlement européen

TOUR D'HORIZON - Européennes 2014 : comment ont voté nos voisins ?

ESSENTIEL - Tendances et résultats du scrutin

PARTICIPATION - En hausse par rapport à 2009