Le discours de Valls en cinq temps forts

  • A
  • A
Le discours de Valls en cinq temps forts
@ REUTERS
Partagez sur :

ANTISECHE - Smic, coût du travail, réforme territoriale... Tout ce qu’il faut retenir, en un coup d’œil.

"Il a dit quoi Valls ?". Si comme beaucoup vous n’avez pas eu le temps de passer trois quart d’heure (47  minutes pour être plus précis) à écouter le discours de politique générale du Premier ministre, Manuel Valls, devant les députés, Europe1.fr vous a préparé une antisèche pour être incollable à la machine à café.

Il a fait une envolée lyrique. Manuel Valls a achevé son discours par un message d’optimisme pour l’avenir, mais aussi d’amour pour son pays d’adoption (né à Barcelone, il a acquis la nationalité française en 1982). "Soyons fiers d'être français! Notre pays a de la grandeur", a-t-il assuré,  ajoutant "la France, ce n'est pas le nationalisme obscur, le repli sur soi, c'est la lumière de l'universel". Puis il achevé son intervention sur une touche personnelle : "Je me dis qu'il y a peu de pays au monde qui permettent à des citoyens nés à l'étranger, qui ont appris les valeurs de la République, de prendre les plus hautes fonctions de l'Etat." "C'est pour ça que j'aime profondément ce pays et que je suis fier de m'adresser à sa représentation nationale."



Il a fait le grand écart. Manuel Valls a annoncé qu'il ferait baisser le coût du travail de 30 milliards d'euros sur les deux prochaines années. Une réduction qui passera par une baisse de l'impôt sur les bénéfices des sociétés, la suppression d'un impôt sur le chiffre d'affaires, et une série de petites taxes sur les entreprises. Il a également annoncé la suppression des charges pour l'employeur d'un salarié payé au Smic. Mais il a aussi promis que dès le 1er janvier 2015, les cotisations acquittées par les salariés qui gagnent le Smic, seraient diminuées.

Il a promis la fin du millefeuille territorial. Autre gros dossier, la réforme territoriale. Manuel Valls a proposé une réduction de moitié du nombre de régions d'ici à 2017 et la suppression des conseils départementaux "à l'horizon 2021"

Il a donné  rendez-vous aux partenaires sociaux et à l’opposition. Le Premier ministre a débuté son discours par une main tendue en annonçant qu’il rencontrerait "dès vendredi" les partenaires sociaux.  Idem pour les présidents des groupes UDI et UMP au Parlement, Manuel Valls s’est dit prêt à les rencontrer dès la semaine prochaine.

Il a rendu hommage à Borloo. Avant d’entamer son discours, Manuel Valls a rendu hommage à son collègue Jean-Louis Borloo qui a annoncé qu’il se retirait de la vie politique, pour le moment, pour des raisons de santé. Un hommage fortement applaudi dans l’hémicycle.


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

COUPES - Valls prévoit de nouvelles économies

ENJEUX - Manuel Valls attendu au tournant

MEMENTO - Discours de politique générale : quelques conseils pour Manuel Valls

LES COMPTES - Valls aura-t-il une majorité pour gouverner ?

EXTRAIT - Le gouvernement peut-il trouver 50 milliards d'économie ?