Le chômage, première motivation des électeurs de la primaire

  • A
  • A
Le chômage, première motivation des électeurs de la primaire
Par ailleurs, trois électeurs sur quatre (73%) ont voté pour le candidat dont ils apprécient les projets.@ BERTRAND LANGLOIS / AFP
Partagez sur :

Devant l'immigration et la lutte contre le terrorisme, le chômage est la première motivation des électeurs de la primaire à la droite, selon un sondage Odoxa.

Le niveau du chômage arrive en tête des motivations des électeurs de la primaire de la droite, devant l'immigration et la lutte contre le terrorisme, selon un sondage Odoxa publié dimanche soir.

Devant l'immigration et le terrorisme. Avec 37% de réponses, le chômage arrive cinq points devant l'immigration (32%). Suivent la lutte contre le terrorisme (29%), la fiscalité (25%), l'éducation (22%) et le pouvoir d'achat (20%), selon cette enquête pour France 2, avec dentsu consulting. Trois électeurs sur quatre (73%) ont voté pour le candidat dont ils apprécient les projets et 27% pour éviter qu'un autre candidat l'emporte. Seuls 16% des proches de la droite ont voté pour éviter qu'un autre candidat l'emporte.

Plus d'un électeur sur dix de gauche. Selon Odoxa, les "sympathisants de gauche" ont constitué 12% des électeurs du 1er tour. Selon une autre enquête Harris Interactive publiée dimanche soir, les proches de la gauche ont constitué 14% de l'électorat. Par ailleurs, 42% des électeurs ont voté "pour que Nicolas Sarkozy ne gagne pas" et 23% pour faire gagner l'ancien chef de l'État, selon cette enquête pour LCP et Public Sénat.