Le choix de Bayrou fatal au centrisme (UMP)

  • A
  • A
Partagez sur :

L'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin a dressé jeudi un constat d'échec de la famille centriste durant le dernier quinquennat estimant que "l'engagement à gauche de François Bayrou" avait "achevé un processus de désintégration"

"Je pense que l'on ne sort pas vainqueur de ce quinquennat. Le centre a extrêmement souffert. Il s'est divisé, dispersé et le geste fatal qui a été l'engagement à gauche de François Bayrou a achevé un processus de désintégration. Donc, il faut rebâtir", a expliqué Jean-Pierre Raffarin sur France Inter. Interrogé sur la possible disparition de François Bayrou de l'Assemblée nationale, le sénateur de la Vienne a jugé que cette nouvelle serait "triste" mais "pas sans raison".

"Je crois que François Bayrou a fait une erreur en se prononçant pour François Hollande. Le centre n'est pas une station spatiale qui peut aller à droite et à gauche, le centre est partenaire de la droite. Il a eu une erreur d'analyse dont il souffre aujourd'hui", a-t-il estimé. Pour sa part, Jean-Pierre Raffarin entend contribuer à la reconstruction d'un pôle centriste et humaniste au sein de l'UMP.