Lassalle a trouvé "une France sans espoir"

  • A
  • A
Lassalle a trouvé "une France sans espoir"
Partagez sur :

INTERVIEW E1 -  Le député MoDem des Pyrénées-Atlantiques revient sur son tour de France à pied.

Il a marché pendant 230 jours à la rencontre des Français. Le costume cravate sous un grand manteau noir, Jean Lassalle est parti à la rencontre du peuple, au rythme d'une vingtaine de kilomètres par jour. Après avoir parcouru 6.000 kilomètres à pied, le député MoDem des Pyrénées-Atlantiques a bouclé mercredi son tour de France entamé en avril dernier.

"Il manque la petite flamme". De ce long périple qui visait à "redonner la parole aux silencieux", Jean Lassalle tire un premier enseignement : "j'ai trouvé cette France encore plus résignée, sans espoir et surtout sans futur", a-t-il confié jeudi sur Europe 1. Les gens disent : "Voyez dans quel état vous avez mis le pays" (…) Le monde rural se voit sans perspective à cause de toutes les transformations et ce n'est pas mieux pour le monde urbain" (…) "Il manque surtout la petite flamme, on ne sait plus qui on est. Par-dessus tout, il y a une crise de mal-vivre, de perte d'identité, de destin commun", estime l'élu des Pyrénées-Atlantiques.



Jean Lassalle : "J'ai trouvé une France...par Europe1fr

La première urgence. "Pour reconnecter les politiques aux Français, Jean Lassalle préconise avant tout de "changer de ton". "Ce qu'il faut, c'est reprendre trois ou quatre dossiers essentiels et rouvrir dessus un vrai débat où l'ensemble des Français peut participer. Je crois que les Français souhaitent débattre ; mais pas comme on le fait depuis trente ans, pas en phase terminale d'un grand dossier où ils peuvent dire non comme sur le référendum, où finalement on a dit oui (NDLR :  le traité constitutionnel en 2005) , ça a été très mal pris", indique l'élu.

Une rencontre avec Hollande. Celui qui se définit lui-même comme un "résistant" et un "réveilleur de consciences" ne veut pas en rester là. "J'ai ouvert un débat, posé un acte, j'attends ce qu'il va inspirer", explique t-il, précisant avoir recueilli des dizaines de milliers de documents écrits par les Français". D'ici fin février, Jean Lassalle s'est fixé comme objectif de rencontrer le président de la République, le Premier ministre, ainsi que les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat pour rendre compte de son périple.