Thierry Breton, l'ancien ministre de l'Economie de Jacques Chirac "appelle à soutenir" Emmanuel Macron

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Redoutant un second tour entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, l'ex-locataire de Bercy votera en faveur du candidat d’En Marche au premier tour de la présidentielle. 

INTERVIEW

Emmanuel Macron enregistre un nouveau ralliement. Thierry Breton, l’ancien ministre de l’Économie sous la présidence de Jacques Chirac (2005-2007), a "appelé à soutenir" le candidat d’En Marche! au premier tour de la présidentielle, jeudi soir sur Europe 1. "Il faut prendre ses responsabilités. Je suis de droite, mais j’appelle à soutenir fortement Emmanuel Macron", a-t-il déclaré.

Thierry Breton motive sa décision par le "risque", selon lui, d'un second tour entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. "Il y a un risque non négligeable d’un deuxième tour entre Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon. On rentrerait alors dans une période d’incertitudes pour la France". 

Macron pour faire barrage à Mélenchon. "J’ai soutenu Alain Juppé. Il n’a pas gagné la primaire, et j’ai donc soutenu naturellement François Fillon. C’était avant les épisodes récents", a poursuivi l'ancien ministre, faisant allusion aux affaires qui ont touché le candidat de la droite.

"Désormais, un certain nombre de sondages donnent François Fillon derrière Jean-Luc Mélenchon. Il faut prendre ses responsabilités. Je suis de droite, mais j’appelle à soutenir fortement Emmanuel Macron pour éviter cette situation", s'est-il justifié. 

Un nouveau chiraquien auprès de Marcon. Thierry Breton, soutien d’Alain Juppé lors de la primaire de la droite, a été ministre de l’Économie à la fin du second quinquennat de Jacques Chirac, entre 2005 et 2007. Désormais en retrait de la vie politique, il est depuis 2009 la PDG du groupe Atos. 

Avant lui, plusieurs anciens ministres chiraquiens ont annoncé leur soutien à Emmanuel Macron. Parmi eux : Dominique Perben, Jean-Paul Delevoye, Alain Madelin, Renaud Dutreil, Anne-Marie Idrac ou encore Jean-Jacques Aillagon et Nicole Guedj.