Lagarde réclame un "mode d'emploi collectif" sur les bonus

  • A
  • A
Lagarde réclame un "mode d'emploi collectif" sur les bonus
Partagez sur :

La ministre de l'Economie attend des banques françaises qu'elles formulent des propositions pour réformer leurs rémunérations.

Christine Lagarde a prôné lundi une démarche collective des banques pour mettre fin aux "abus" des bonus des traders et insisté sur leur rôle de financement de l'économie française.

La ministre de l'Economie doit recevoir les banquiers lundi prochain pour préparer leur réunion, le lendemain, avec Nicolas Sarkozy. En les recevant à l'Elysée, le chef de l'Etat veut s'assurer que les banques françaises respectent leurs engagements pris depuis le début de la crise financière, en échange du soutien de l'Etat.

"Je vais demander aux banques quelles mesures elles proposent de prendre en matière de rémunération variable pour en particulier les tables de traders", a déclaré lundi la ministre sur France Inter. Pour Christine Lagarde, "il faut impérativement qu'on aille plus loin et qu'on mette fin aux excès et aux abus qui ne sont pas tolérables par l'opinion publique et c'est bien légitime, et qui incitent à la prise de risque".

La semaine dernière, des voix se sont élevées dans la majorité pour réclamer plus de clarté sur les contreparties acceptées par les banques en pleine crise financière. Le député Hervé Mariton a notamment demandé que l'Assemblée nationale soit mieux informée sur ces engagements, dénonçantle retour des bonus. "La finance doit rimer avec le bon sens et la décence", a-t-il lancé.

La France entend faire de la rémunération des professionnels des marchés financiers un des sujets majeurs du prochain sommet du G20, fin septembre à Pittsburgh.

> Lagarde ne veut pas de loi sur les bonus

> 50 millions d'euros pour les meilleurs salariés de la BNP